«Il a eu peur» : l’ex-agent de Verratti raconte son transfert avorté du PSG au Barça

Le milieu parisien a souhaité rejoindre Barcelone en 2017 avant de se rétracter.

 Marco Verratti, ici face au Barça de Messi, était convoité par le FC Barcelone en 2017.
Marco Verratti, ici face au Barça de Messi, était convoité par le FC Barcelone en 2017. LP/Frédéric Dugit

Son possible départ avait animé le début du mercato estival 2017. Convoité par le FC Barcelone, Marco Verratti avait souhaité rejoindre le club catalan avant de se raviser face à la féroce volonté du PSG de ne pas le voir renforcer son grand rival sur la scène européenne. Un épisode sur lequel est revenu son ancien agent ce mardi dans L'Equipe, avant les retrouvailles des deux équipes en huitième de finale de Ligue des champions.

« Quand le Barça me contacte, je demande à Marco ce qu'on fait. Il me dit de parler avec eux, qu'on parlerait avec le PSG ensuite puisqu'une prolongation était dans les tuyaux, se souvient Donato Di Campli. Le PSG n'était pas super à ce moment, je dis à Marco : On part ou on reste ? Il me dit : OK, on essaie une autre expérience. »

Le 6 juillet, son représentant donne une interview au Corriere dello Sport où il critique l'attitude des dirigeants parisiens, qui refusent toute négociation avec leurs homologues du Barça, et estime que son joueur est « prisonnier de l'émir du Qatar ». Le lendemain, son protégé revient à l'entraînement, où il enregistre une vidéo diffusée par le club parisien pour dire que « (son) agent s'est trompé ». « Cette équipe est comme une grande famille à qui je donnerai toujours 100 % », soutient l'Italien.

«Il craignait qu'on le bloque sans jouer»

« J'étais en train de forcer pour aller à la rupture, en train de faire la guerre pour le transférer à Barcelone, mais il a reculé. Je suis parti avec une kalachnikov et, à la fin, j'ai terminé avec un pistolet à eau. (…) Quand il s'est aperçu que ce n'était pas possible, il a eu peur. Il craignait qu'on le bloque sans jouer, estime son ex-représentant. Quand il est rentré à Paris pour la reprise, ils lui ont dit : « On va prendre Neymar, on va te prolonger, mais tu jettes ton agent. »

Marco Verratti quitte alors Donato di Campli pour rejoindre l'écurie de Mino Raiola, qui défend toujours ses intérêts aujourd'hui. Le feuilleton Verratti refermé début juillet, le PSG recrutera Neymar moins d'un mois plus tard. Suscitant une colère encore plus grande des dirigeants du Barça.