France-Portugal : Danilo Pereira, une sentinelle et basta !

Le nouveau milieu défensif du PSG a évolué juste devant la défense portugaise où il a déployé la panoplie d’une sentinelle. Sans aller au-delà.

 Danilo Pereira a été pris de vitesse par Mbappé, son nouveau coéquipier au PSG, sur la plus grosse occasion française
Danilo Pereira a été pris de vitesse par Mbappé, son nouveau coéquipier au PSG, sur la plus grosse occasion française AFP/Franck Fife

Evidemment ce France-Portugal (0-0) marquait la confrontation entre le champion du monde et le champion d'Europe en titre, voire la revanche de la finale de l'Euro 2016. On pouvait aussi se pencher sur l'opposition entre la légende Cristiano Ronaldo et son successeur désigné Kylian Mbappé. Mais pour les supporteurs parisiens, cette rencontre était surtout l'occasion de s'attarder sur la prestation de Danilo Pereira, une des dernières recrues, débarqué en prêt de Porto au PSG en toute fin de mercato.

À 29 ans, le milieu défensif fêtait ce dimanche soir au Stade de France sa 40e sélection avec la sélection portugaise et force est de constater qu'il n'y a pas tromperie sur la marchandise. Le longiligne joueur (1,88 m) évolue bien comme une sentinelle, ce poste tant convoité par le Paris Saint-Germain depuis la retraite de Thiago Motta en 2018. Le natif de Bissau a composé une partition très sobre, ne s'aventurant que très rarement dans les 30 m adverses.

Souvent positionné dans la zone d'Antoine Griezmann, Danilo Pereira avait clairement pour mission de limiter le champ d'action du numéro 7 tricolore. Dans cette fonction, il s'est montré performant tout au long de la première période, ratissant nombre de ballons et prenant même le dessus sur Giroud de la tête. Il n'a pas non plus rechigné à mettre le pied devant Kanté ou à faire don de son corps sur une frappe lointaine de Rabiot, prouvant qu'il ne craignait pas les duels.

S'il n'a pas les facilités techniques d'un Thiago Motta, il s'est montré plutôt à l'aise avec le ballon et dans ses sorties de balle, et s'est même offert une belle transversale en première période. « C'est un joueur important pour nous, a jugé Fernando Santos, le coach du Portugal après la rencontre. Il était à son niveau, pas plus que ça. »

VIDÉO. France-Portugal : Ronaldo n'a toujours pas marqué contre les Bleus

Pas plus que ça en effet. Car la seconde période du néo-Parisien s'est révélée un peu moins convaincante. Le Portugais a mal débuté, se faisant déposer dans sa propre surface par Mbappé sur la plus grosse occasion française (47e). Moins à l'aise physiquement, il a baissé de pied et a montré quelques limites face à un pressing tricolore un peu plus efficace. Mais encore une fois, l'international lusitanien a pu s'appuyer sur sa grande taille pour enlever un ballon à Pogba de la tête en fin de rencontre.