Défaite du PSG : à Marseille, scènes de liesse sur le Vieux-Port

Clameur au but du Bayern, fumigènes allumés… A Marseille, on espérait une victoire du Bayern afin que le club phocéen reste le seul de l’Hexagone à avoir décroché la Ligue des champions. C’est chose faite.

 Les fans de l’OM ont célébré la victoire du Bayern face au PSG.
Les fans de l’OM ont célébré la victoire du Bayern face au PSG. AFP

« Non seulement on sera à jamais les premiers à avoir gagné cette coupe, mais ce soir encore on va rester les seuls! » Écharpe de l'OM autour du cou, Richard a participé à la grande clameur qui a salué le but de Kingsley Coman à l'heure de jeu, parmi des dizaines de supporters marseillais, portant des maillots de l'OM ou du Bayern, qui se pressaient devant les rares écrans. Au coup de sifflet final, après la défaite du PSG (1-0), la joie a envahi les rues de la cité phocéenne, comme si Marseille l'avait emporté…

Depuis le début de la rencontre, ils conspuaient ouvertement l'équipe parisienne et soutenaient les Bavarois par des chants et des injures résonnants habituellement au Vélodrome. Car, il n'y avait pas de maillot du PSG en vue hier soir sur le Vieux-Port de Marseille bondé de badauds et de touristes où seuls quelques bars diffusaient la finale face au Bayern.

« Quelle folie sur le but ! On ne s'attendait pas à être soutenus comme ça, ils sont derrière le Bayern comme si c'était leur propre club », s'étonnaient Ursula et Wim, deux jeunes touristes allemands en vacances dans la cité phocéenne. « On nous a même offert à boire quand on nous a entendus parler en allemand. »

Provocations de supporters parisiens sur les réseaux sociaux

Si l'arrêté préfectoral interdisant le maillot du PSG sur le Vieux-Port de Marseille sous peine de 30000 euros d'amende et de six mois de prison avait été abrogé dès vendredi, la préfecture de police de Marseille invitait quand même « instamment les supporters parisiens qui assisteront à des retransmissions de la finale à Marseille à ne pas porter de signes ostentatoires dans l'espace public et à faire preuve de modération dans leurs éventuelles célébrations afin de ne pas être pris à partie ».

Toute l'attention des autorités marseillaises se concentrait ce dimanche soir autour des supporters marseillais. Huit cars de CRS stationnaient dès l'après-midi sur les quais, des unités de police mobile avaient pris place à une dizaine de mètres des rassemblements de supporters de l'OM. Certains bars avaient également embauché du personnel de sécurité supplémentaire pour la soirée.

D'autant que des provocations de supporters parisiens diffusant sur les réseaux sociaux des vidéos en train de cracher sur le logo de l'OM ou d'uriner sur le stade Vélodrome avaient augmenté la tension et entraîné une plainte du club marseillais.

«Les Parisiens ne feront pas la fête à Marseille»

« On est chez nous, quel que soit le résultat du match, les Parisiens ne feront pas la fête à Marseille », annonçait à la mi-temps Yoann, un membre des South Winners. « Je supporte l'OM et n'importe quelle équipe qui joue contre Paris ».

Newsletter L'essentiel du matin
Un tour de l'actualité pour commencer la journée
Toutes les newsletters

« Ça fait longtemps que l'on n'est pas allé au stade, on retrouve un peu l'ambiance », savourait Medhi, un verre de bière à la main. « Ce n'est pas l'OM qui joue, mais c'est vraiment le résultat que j'espérais ».