Barcelone-PSG : Paredes ne veut pas trop parler de Messi ou de la remontada

A la veille du huitième de finale de Ligue des champions, le milieu de terrain argentin du PSG a esquivé, ce lundi, les questions chaudes pour se concentrer sur le match à venir.

 Leandro Paredes, contre Nice, a encore montré sa bonne forme actuelle. Il aura une tâche importante au milieu de terrain face à Lionel Messi.
Leandro Paredes, contre Nice, a encore montré sa bonne forme actuelle. Il aura une tâche importante au milieu de terrain face à Lionel Messi.  LP/Olivier Arandel

Après Barcelone, où Jordi Alba, le latéral gauche accompagnait l'entraîneur Ronald Koeman, le PSG s'est à son tour présenté en conférence de presse ce lundi, au Camp Nou, quelques heures après l'arrivée dans la cité catalane où Nasser Al-Khelaïfi, le président, s'était fait insulter.

Leandro Paredes était aux côtés de Mauricio Pochettino, il a d'abord été interrogé sur ses souvenirs de la remontada à une époque où il n'était pas encore joueur du PSG puisqu'il évoluait alors au Zenith Saint-Pétersbourg. « Je ne me souviens que du résultat (6-1), a-t-il glissé. Ça fait trop longtemps. Mais le plus important c'est le match de demain (NDLR : ce mardi). Je pense seulement à ça. »

«Je ne sais pas s'il y a un favori, on a deux grandes équipes»

Questionné sur la présence de son compatriote Lionel Messi face à lui, Paredes, indique que cela « change beaucoup de choses pour défendre et donne une responsabilité ». « C'est pour ça, dit-il, que nous chercherons à avoir la possession du ballon pour ne pas qu'il nous mette en difficulté. »

Relancé sur les récentes discussions autour d'une potentielle arrivée de Messi à Paris la saison prochaine, Paredes se montre ferme : « On a déjà beaucoup parlé du sujet Messi. Je préfère ne plus en parler. Mais maintenant je veux simplement penser au match de demain qui est très important. »

A la veille d'une possible huitième titularisation consécutive sous les ordres de Mauricio Pochettino, il avoue se sentir « très bien » et a « envie de lui rendre cette confiance ». Rassurant sur les absences de Neymar et Di Maria en soulignant la richesse de l'effectif parisien, Paredes conclut ainsi : « Je ne sais pas s'il y a un favori, on a deux grandes équipes, celui qui fera les choses de la meilleure façon, obtiendra le meilleur résultat. »