Barça-PSG : Nasser Al-Khelaïfi insulté dès son arrivée à Barcelone

A son arrivée à l’hôtel de la cité catalane, à la veille du huitième de finale aller de Ligue des champions, le président parisien a été interpellé, ce lundi, par des supporters du Barça qui lui reprochent de s’intéresser à Lionel Messi.

 Nasser Al-Khelaïfi a été hué et insulté dès son arrivée à l’hôtel barcelonais où est logé le PSG à la veille du huitième de finale de Ligue des Champions.
Nasser Al-Khelaïfi a été hué et insulté dès son arrivée à l’hôtel barcelonais où est logé le PSG à la veille du huitième de finale de Ligue des Champions. LP/Guillaume Georges

Le président Nasser Al-Khelaïfi avait à peine passé le nez par la portière pour sortir du véhicule noir qui venait de s'immobiliser devant le grand hôtel du bord de mer de Barcelone, où le PSG a pris ses quartiers à la veille du huitième de finale aller de Ligue des champions, que les premières insultes ont fusé.

Une dizaine de supporteurs de Barça, massés derrière des barrières, l'ont aussitôt hué et insulté. « Laisse Messi tranquille, voleur! » a-t-on ainsi pu entendre. Ou encore : « Donne-moi un million d'euros! »

Ces dernières semaines, le camp catalan s'est plaint des tentatives de déstabilisation supposées du PSG pour s'intéresser de trop près, à ses yeux, à l'avenir de Lionel Messi. « Ce que je demanderais c'est que le PSG ne s'attelle pas à déstabiliser le Barça. Nous ne leur avons rien fait », avait lancé Joan Laporta, président de 2003 à 2010 et candidat favori des sondages à la prochaine élection à la présidence du club, le 7 mars, en réaction à des propos de Leonardo dans France Football. Le manageur parisien avait indiqué : « Je ne sais pas si Messi à Paris, c'est faisable… Mais on est assis à la grande table de ceux qui suivent le dossier de près. En fait, non, on n'est pas encore assis, mais notre chaise est juste réservée au cas où… »

Tensions récurrentes entre les deux clubs

Dans la matinée, Ronaldo Koeman, l'entraîneur du Barça, et Jordi Alba, le latéral gauche, avaient déjà, de façon moins directe, demandé de laisser Lionel Messi tranquille.

Cet incident devant l'hôtel n'est qu'un nouvel épisode de relations de plus en plus tendues entre les deux clubs. De la remontada en 2017, aux tentatives de recrutement par les Catalans de Thiago Silva, Marquinhos, Verratti jusqu'à Neymar, le climat n'a jamais été apaisé entre les deux prétendants à la victoire finale en Ligue des champions.

Les Parisiens sont arrivés en milieu de journée à Barcelone et doivent s'entraîner à 18 heures au Camp Nou. Très marqué à l'époque par l'épisode de la remontada, Nasser Al-Khelaïfi, lui, doit s'attendre à connaître encore quelques heures très particulières à Barcelone.