OM : une nouvelle rumeur de rachat du club déchaîne la Canebière

Alors que le clasico contre le PSG dimanche se profile, certains évoquent la très prochaine vente de l’OM à un fonds saoudien. Une annonce qui semble prématurée.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Frank McCourt, le propriétaire de l’OM, aux côtés de Jacques-Henri Eyraud, le président marseillais, lors de PSG-OM, le 27 octobre 2019.
Frank McCourt, le propriétaire de l’OM, aux côtés de Jacques-Henri Eyraud, le président marseillais, lors de PSG-OM, le 27 octobre 2019. Icon Sport/Dave Winter
Ligue 1 Uber Eats

A deux jours du clasico face au PSG, le timing semble idéal pour faire parler sur la Canebière… Ce vendredi, des rumeurs d'une prochaine vente de l'OM sont revenues sur le tapis. Depuis la tentative cet été, à grands coups de communiqués surréalistes, de l'homme d'affaires tunisien Mohamed Ayachi Ajroudi associé à Mourad Boudjellal, finalement avortée, ce feuilleton en forme de serpent de mer, s'était mis sur pause.

Mais il a donc repris. Deux sources dont Canal + ont en effet annoncé que le club marseillais serait en passe d'être racheté par un fonds saoudien, pour un montant proche des 480 millions d'euros. Au moment où le maire Benoit Payan a annoncé sa volonté de vendre le stade Vélodrome, son rachat — un atout essentiel pour un futur investisseur —, serait aussi dans le projet de la Kingdom Holding Company, dont le président est le prince et homme d'affaires saoudien Al-Walid Ben Talal.

«Je me demande à qui profitent ces manipulations»

Son nom était déjà apparu autour de l'OM au printemps dernier. Luis Campos, qui vient de quitter Lille, serait aussi annoncé dans le projet. Le propriétaire Frank McCourt n'a pas tardé à démentir, comme il le fait régulièrement depuis des mois dès qu'une rumeur de ce type apparaît. « Mon engagement vis-à-vis de l'OM, de ses salariés, de la ville et de l'ensemble des Marseillais est total. Je resterai, avec l'ensemble de la direction de l'OM et son président, Jacques-Henri Eyraud, investi pour porter ce projet jusqu'au bout. Nous le devons à l'OM et à son histoire, passée, présente et future. Je m'interroge par ailleurs sur l'origine de ces campagnes répétées de désinformation et me demande à qui profitent ces manipulations » écrit l'Américain de Boston dans un communiqué.

Dans un tel deal, la discrétion et la confidentialité étant les règles, il faut toujours prendre ce genre de démentis avec une certaine prudence. Selon nos informations, cette folle rumeur et les chiffres annoncés seraient, néanmoins pour le moment, assez fantaisistes. Il n'y aurait pas de discussions avec ce fonds saoudien. Même chose concernant un futur rôle de Luis Campos. Si ce dernier a souvent confié en privé qu'après Monaco et Lille, le seul club français qui pourrait l'intéresser serait l'OM, ses proches précisent que l'envoyer à Marseille est « très prématuré ».

L'intérêt d'autres investisseurs

Mais tout cela ne veut pas dire que l'OM ne continue pas de susciter l'intérêt de certains investisseurs. Selon certaines sources, ils proviendraient aussi du Moyen-Orient, notamment de Dubaï. Beaucoup regrettent de voir l'OM, ridiculisé en Ligue des champions, aussi loin du PSG et incapable de rivaliser avec lui en L1. Il est évident que la stratégie de McCourt, même s'il a investi au moins 300 millions d'euros et apuré des dettes, a trouvé ses limites sur le plan sportif.

Mais le contexte entre la crise sanitaire, l'absence de public dans les stades et l'atmosphère délétère qu'il règne actuellement au sein du club entre résultats sportifs décevants et attaque de la Commanderie par des supporters samedi dernier, ne paraît pas idéal à une vente. McCourt qui n'a plus mis les pieds à Marseille depuis octobre 2019 en a certainement conscience et ne tient pas à brader le club.