Neymar s’offre un record de dribbles avec le Brésil

En réussissant 18 dribbles contre la Bolivie, dans la nuit de vendredi à samedi, en qualifications du Mondial 2022, Neymar a battu le record enregistré dans la base de données de l’institut de statistiques SofaScore.

 Neymar s’est offert un record de dribbles lors de la large victoire face à la Bolivie (5-0), comptant pour les éliminatoires du Mondial 2022.
Neymar s’est offert un record de dribbles lors de la large victoire face à la Bolivie (5-0), comptant pour les éliminatoires du Mondial 2022. AFP

Il n'en avait pas plein le dos. Bien au contraire. Un temps annoncé incertain, cette semaine, en raison d'un problème dans le bas du dos, Neymar était bien titulaire, dans la nuit de vendredi à samedi, face à la Bolivie.

Et la star du PSG a largement pesé de toute sa classe sur cette rencontre éliminatoire du Mondial 2022 survolée par le Brésil (5-0). Non seulement, il a distillé deux passes décisives (pour Firmino et Coutinho), mais il a également affolé les statistiques. Il a réussi, en effet, pas moins de 18 des 23 dribbles qu'il a tentés, soit 78 % de réussite.

L'institut de statistiques SofaScore compile des données depuis le début de la saison 2015-2016 et il n'avait jamais enregistré pareil chiffre comme il l'a expliqué sur ses réseaux sociaux ce samedi au lendemain du match. Jusqu'à présent, ce record était détenu par l'ailier international espagnol de Wolverhampton Adama Traoré (16), et ce à deux reprises.

Le 12 août face à l'Atalanta Bergame, en quart de finale de la Ligue des champions (2-1), Neymar s'était déjà illustré dans cet exercice du funambule en égalant, avec 16 dribbles, les Argentins Leo Messi et Javier Zanetti, les deux seuls à avoir accompli auparavant une telle prouesse en Ligue des champions.

Le Brésilien n'avait plus rejoué pour sa sélection depuis le 13 octobre 2019 face au Nigeria. Une rencontre au cours de laquelle il s'était d'ailleurs blessé à une cuisse. Depuis la Coupe du monde 2018 et l'élimination en quarts de finale du Brésil contre la Belgique, le numéro 10 n'a débuté que 8 rencontres sur les 23 disputées par son pays en raison de nombreuses blessures. Face à la Bolivie, son partenaire au PSG Marquinhos a, lui, été tranquille défensivement (70 % de possession pour le Brésil), mais a toujours su être solide. Il a même ouvert le score d'une très belle tête.