Mediapro : un député demande des auditions à l’Assemblée nationale

Le député LREM Cédric Roussel annonce que l’Assemblée nationale va organiser une série d’auditions autour du contrat signé entre la Ligue nationale de football et Mediapro.

 L’Assemblée nationale va se pencher très attentivement sur le contrat liant la LPF au groupe espagnol.
L’Assemblée nationale va se pencher très attentivement sur le contrat liant la LPF au groupe espagnol. LP/Arnaud Journois

L'affaire arrive sur le terrain politique et directement en son cœur à l'Assemblée nationale. Les députés vont se mêler de l'affaire Mediapro et demander des éclaircissements autour du contrat signé entre la Ligue nationale de football (LFP) et le groupe espagnol Mediapro, nouveau diffuseur de la Ligue 1 et de la Ligue 2.

Député LREM de la 3e circonscription des Alpes-Maritimes, Cédric Roussel affirme ce mardi dans un communiqué qu'« avec l'ensemble des membres du groupe d'études sur l'Economie du sport, une série d'auditions vont être lancées afin de placer chacun devant ses responsabilités ».

Le député, qui préside au Palais Bourbon ce groupe d'étude, appelle à une réaction rapide de l'ensemble des acteurs et des instances du football français dans le but de « rappeler Mediapro à ses obligations juridiques. C'est une véritable prise en otage de la part de Mediapro qui menace la compétitivité du football français et le financement de nos politiques sportives » insiste le député.

Rappelons que le patron du groupe espagnol Mediapro a annoncé la semaine dernière avoir demandé un délai de paiement pour sa deuxième échéance concernant les droits de la L 1 et de la L2 pour un montant de 172 millions d'euros. Il a également demandé à renégocier le montant pour la saison 2020-2021 (780 M€). Une proposition qui a déclenché un véritable tremblement dans le football français, dont l'économie dépend en partie de ce contrat.