Lille-Lyon : Galtier-Garcia, drôles de destins croisés

Rudi Garcia est un entraîneur peu aimé à Lyon après avoir brillé à Lille. Christophe Galtier est un coach apprécié dans le Nord mais conserve une excellente cote à l’OL qu’il reçoit ce dimanche…

 Christophe Galtier, l’entraîneur de Lille et Rudi Garcia, son homologue lyonnais, ici en décembre 2019.
Christophe Galtier, l’entraîneur de Lille et Rudi Garcia, son homologue lyonnais, ici en décembre 2019.  Icon Sport/Romain Biard

Entre Lille et Lyon, les liens ont toujours été étroits. Notamment grâce aux frères Seydoux. Michel, a été président du Losc pendant quatorze ans (2002-2016) et Jérôme est co-président du groupe Pathé, l'un des plus gros actionnaires de l'OL. De nombreux transferts ont eu lieu entre les deux clubs, pour des sommes parfois très élevées. En 2008, Lyon avait arraché Claude Puel, alors sous contrat au Losc, pour remplacer Alain Perrin. Dernier coach champion de France avec l'OL, en 2008 donc, Perrin était alors secondé dans le Rhône par un certain… Christophe Galtier.

Galtier cultive ses liens lyonnais

Depuis douze ans, malgré un long passage chez le voisin honni de l'OL, l'AS Saint-Etienne (7 ans et demi comme coach numéro 1), Galtier garde une très bonne image à Lyon. « Il a toujours eu de très bonnes relations avec les dirigeants lyonnais malgré la grande rivalité entre les deux clubs », nous confiait il y quelque temps l'ancien adjoint de Galtier à l'ASSE entre 2010 et 2015, Alain Blachon. L'actuel coach du Losc a pris, ensuite, soin d'entretenir ces relations.

Bernard Lacombe, ancien conseiller du président Aulas pendant des années dans le Rhône, à la retraite depuis décembre 2019, confirme : « Christophe est un excellent entraîneur, respectueux du travail de chacun. Lorsqu'il était coach de Saint-Etienne, il a toujours respecté l'OL, le travail effectué chez nous, les ambitions pérennes du club. C'était très apprécié en interne chez nous. »

Même chez les supporters, son passé d'ancien stéphanois pèse peu. « Je n'ai pas de souvenir de déclaration fracassante anti-OL », note un habitué du Virage Nord lyonnais, enfin quand les tribunes pouvaient encore être pleines. « On ne peut pas dire ça de tous… Vous voyez de qui je veux parler? », rigole le fan, qui assure que le rejet de Rudi Garcia est toujours aussi vivace chez de nombreux fans lyonnais.

Garcia ne sera sans doute pas prolongé

Brillamment champion de France en 2011 avec le… Losc, Garcia peine à s'imposer dans le Rhône où il a remplacé Sylvinho en octobre 2019. Où il reste peu apprécié, et pas seulement par les supporters. Cela n'a pas évolué depuis son arrivée il y a un an, ou alors seulement en pire. Garcia n'a pas réussi à retourner l'opinion. Et beaucoup, chez les dirigeants, attendent de meilleurs résultats et de meilleures prestations avec un tel effectif en Ligue 1. Ils restent sur leur faim. Sous contrat jusqu'à la fin de la saison, Garcia ne sera pas prolongé, sauf retournement de situation.

Pour le remplacer, Galtier n'est pas le favori mais il est clairement très bien placé dans la liste des futurs prétendants. Il apprécie Lyon, c'est indéniable. Le club, l'institution, les structures, le projet à moyen terme. Il a pris soin de ne jamais insulter l'avenir. Il avait été sérieusement approché par l'OL au printemps 2019, pour l'après-Genesio. Jean-Michel Aulas avait finalement laissé choisir Juninho, son nouveau directeur sportif, qui avait opté pour un homme à lui, Sylvinho. Mais l'estime et l'intérêt pour Galtier ne sont pas retombés à Lyon, bien au contraire.

Lille-Lyon

Ce dimanche soir à 21 heures, au stade Pierre-Mauroy.

Arbitre : M.Lesage

Lille : Maignan - Celik, Fonte (cap.), Botman, Bradaric – Luiz Araujo, André, Renato Sanches, Bamba - Yilmaz, Ikoné. Entr. : Galtier.

Lyon : Lopes – Dubois, Marcelo, Diomandé, Cornet – Caqueret, Thiago Mendes – Kadewere, Aouar, Toko-Ekambi – Memphis (cap.). Entr. : Garcia.