Ligue des champions : Giroud fait le bonheur de Chelsea et de Tuchel

L’avant-centre français, titularisé par l’ancien coach du PSG, a inscrit le seul but du match des Blues face à l’Atlético de Madrid en 8e de finale aller. De son côté, le Bayern a écrasé la Lazio.

 Un magnifique ciseau acrobatique d’Olivier Giroud a eu raison de la défense de l’Atlético de Madrid.
Un magnifique ciseau acrobatique d’Olivier Giroud a eu raison de la défense de l’Atlético de Madrid. REUTERS

Décidément, les 8es de finale de la Ligue des Champions sont placés sous le signe du spectacle. Aprè s le tonitruant succès parisien à Barcelone (1-4), les Allemands du Bayern de Munich ont rappelé au continent qu'ils n'étaient pas les tenants du titre pour rien grâce à leur carton en Italie face à la Lazio de Rome (1-4). Dans l'autre confrontation, le Chelsea de Thomas Tuchel a réalisé une bonne opération en gagnant face à l'Atlético de Madrid. Un succès acquis grâce à Olivier Giroud.

Giroud renversant

La première confrontation de la soirée a été serrée entre les Espagnols de l'Atlético de Madrid et les Anglais de Chelsea. Pour son retour en Ligue des Champions, Thomas Tuchel peut remercier son attaquant français Olivier Giroud, auteur du seul but du match à la 68e minute. Un but qui a mis du temps avant d'être validé par les arbitres après avoir consulté la VAR. Si le geste technique de Giroud est splendide (un retourné acrobatique), il a longtemps failli être refusé pour hors-jeu. Même si l'international français joue peu, il a encore prouvé à quel point il pouvait être décisif. Un résultat qui permet aux Anglais d'entrouvrir la porte des quarts de finale. Même si les Madrilènes n'ont pas dit leur dernier mot en vue du match retour à Londres.

Trop fort, le tenant

Le tout récent champion du monde des clubs n'est pas rassasié de succès. Pour son retour en 2021 sur la scène européenne, le Bayern a répondu au signal envoyé il y a huit jours par le PSG, son ultime rival en finale de la précédente édition. Dès la première période, les Munichois se sont mis à l'abri sur le terrain de la Lazio de Rome. Dès la 9e minute, Robert Lewandowski ouvre le score suivi quelques instants plus tard par ses coéquipiers Jamal Musiala (24e) et Leroy Sané (42e). En démonstration, les Allemands mènent même 4-0 après un but contre son camp de Francesco Acerbi. La réduction du score par Joaquin Correa ne change pas grand-chose. Le Bayern a déjà quasiment validé son billet pour les quarts de finale. Et dire que les Allemands comptaient plusieurs blessés et deux joueurs testés positifs au Covid-19.