Ligue 2 : Chambly est sur les rotules et devient barragiste

Après sa défaite à Châteauroux (4-0) ce mardi, Chambly a enchaîné un second revers ce vendredi lors de la réception de Sochaux (1-4). Pour son sixième match en trois semaines, les Picards n’en pouvaient plus.

 Beauvais (Oise), ce vendredi. Chambly s’est incliné face à la jeune d’Alan Virginius, auteur d’un doublé.
Beauvais (Oise), ce vendredi. Chambly s’est incliné face à la jeune d’Alan Virginius, auteur d’un doublé. LP/Icon Sport/Matthieu Mirville

Battu sévèrement mardi à Châteauroux (4-0), Chambly avait à cœur de se racheter face à Sochaux. Il n'en a rien été. Au contraire, les Camblysiens ont concédé une deuxième grosse défaite en quatre jours. Malgré l'ouverture du score en première période, l'équipe de Bruno Luzi a payé une reprise catastrophique. Si Chambly avait encaissé quatre buts lors de la dernière demi-heure dans le Berry, il a craqué cette fois à trois reprises en quinze petites minutes à domicile. « Il y a de la fatigue mais pas que, analyse Bruno Luzi, le coach camblysien après la rencontre. Il y a aussi eu des errements tactiques. Je n'ai pas reconnu ma défense car la plupart de mes défenseurs n'étaient pas là tout simplement. »

Du haut de ses 18 ans, le Sochalien Alan Virginus a joué les terreurs. D'abord passeur sur l'égalisation de Bryan Lasme, il inscrit deux buts pour sa première titularisation en Ligue 2. Sur son premier but, il enrhume la défense avant de trouver la lucarne de Simon Pontdemé. Sur son deuxième but, il reprend tout seul au point de penalty un centre de Bryan Lasme. La suite est une longue débauche d'énergie des Camblysiens qui n'ont pas réussi à combler leur retard. En toute fin de rencontre, Bédia ajoute un quatrième but à la plus mauvaise défense de Ligue 2.

Un bourreau nommé Virginius

Une défaite qui confirme le gros coup de mou que connaît actuellement Chambly. Et comment pourrait-il en être autrement ? Durement touchés par la crise sanitaire, les coéquipiers de Thibault Jaques ont dû composer sans quatre joueurs, testés positifs depuis deux semaines, Oumar Gonzalez, John Popelard, Sébastien Flochon et Shaquil Delos. Sans oublier les absences pour suspension de Maxence Derrien ou celle de Guillaume Dequaire qui est encore trop juste.

Des absences qui tombent bien mal puisque les Picards ont enchaîné six matchs en l'espace de trois semaines. C'en était de trop pour l'un des petits Poucets de la Ligue 2. « Thibault Jaques, qui a eu le Covid, a joué deux matchs cette semaine, reprend Luzi. Physiquement, il a fait ce qu'il a pu. »

Un résultat qui fait replonger les Camblysiens à la place de barragiste qu'ils avaient quittée il y a deux journées. « Oui, on est barragistes ex aequo, constate l'entraîneur de Chambly. Il faut d'abord se laver la tête car on en a pris huit en deux matchs. Il faut se réparer avec un match en étant plus hermétique. »

Newsletter PSG express
Nos informations sur le club de la capitale
Toutes les newsletters

Le déplacement à Clermont (4e) samedi prochain va être crucial avant la prochaine journée qui se déroulera à Clermont samedi prochain (19 heures).

CHAMBLY - SOCHAUX : 1-4 (1-0).

Spectateurs : match à huis clos. Arbitre : M. Vernice.

Buts. Chambly : Lopy (35e c.s.c.) ; Sochaux : Lasme (47e), Virginius (54e, 60e), Bédia (89e).

Avertissements. Chambly : El Hriti (11e), Guezoui (57e) ; Sochaux : Ndour (42e), Kaabouni (51e).

Chambly : Pontdemé - Soubervie, Jaques (cap.), Camelo - Zabou (Martin, 83e), Danger (Beaulieu, 77e), Eickmayer (Badu, 68e), El Hriti (L. Doucouré, 68e) - Heinry - Correa, Guezoui. Entr. : B. Luzi.

Sochaux : Prévot - M’Bakata, Paye, Thioune (Ndiaye, 46e), Ndour - Lopy (cap.), Kaabouni - Soumaré (Sans, 81e), Lasme (Daham, 70e), Ambri (Jarmouni, 81e) - Virginius (Bédia, 66e). Entr. : Daf.