Ligue 1 : Tino Kadewere, au nom du grand frère

Héros du derby contre l’AS Saint-Etienne dimanche grâce à son doublé, l’attaquant zimbabwéen de Lyon, Tino Kadewere ne joue pas au football que pour lui. Il se bat aussi pour son frère aîné disparu en août.

 Tino Kadewere, 24 ans, a bousculé la hiérarchie dans le secteur offensif de l’Olympique lyonnais depuis son arrivée cet été.
Tino Kadewere, 24 ans, a bousculé la hiérarchie dans le secteur offensif de l’Olympique lyonnais depuis son arrivée cet été. Icon Sport/Romain Biard

Le 15 août dernier, l'OL réalisait l'un des plus grands exploits de son histoire en sortant Manchester City en quarts de finale de la Ligue des champions (3-1). Les Lyonnais ont peut-être eu un petit supplément d'âme, eux qui ont porté à l'échauffement un tee-shirt en hommage au frère de Tino Kadewere, Prince, décédé à l'âge de 31 ans au début du mois d'août.

Quatre ans après avoir perdu son papa, Tino, 24 ans, a aussi perdu son grand frère, dont il était très proche. « Je pense à lui tout le temps », confiait il y a quelques jours l'attaquant zimbabwéen, la révélation du début de saison à l'OL et double buteur lors du derby face à Saint-Etienne. « On a été là pour lui », souffle son coéquipier Thiago Mendes. « Cela a été tellement dur. On lui dit qu'on est là, toujours là, mais on n'ose pas lui en parler. Comment se remettre d'un tel drame? », murmure un autre coéquipier, soufflé par le niveau actuel de l'international zimbabwéen.

Son parcours est atypique. A presque 20 ans, après avoir évolué uniquement dans son pays du sud de l'Afrique, Tino file tenter sa chance en Suède en 2015. Dans le club de Djurgardens, où pour percer, il est prêt à jouer n'importe où. Il sera même utilisé milieu défensif, en numéro 6 devant la défense. En Suède, il évolue notamment avec Kim Källström, l'ancien double champion de France avec l'OL.

«Sa progression est phénoménale»

Il est alors repéré par un recruteur du Havre et le club normand n'hésite pas à dépenser 2 millions d'euros lors de l'été 2018 pour un joueur qu'il revendra plus de… sept fois plus cher, deux ans plus tard (15 millions d'euros).

La saison dernière, sous les ordres de Paul Le Guen, Kadewere marque les esprits en Ligue 2, empilant les buts et les prestations de haut vol. En pointe, il aligne 20 buts en seulement 24 matchs. De quoi susciter la curiosité, et même le regard de l'OL, qui avait déjà attiré Ferland Mendy du Havre en 2017. Pour la réussite que l'on sait. Le titi d'Ecquevilly est désormais un joueur du Real Madrid et des Bleus.

Kadewere n'est pas encore au Real mais il a déjà les conquis les fans de son nouveau club. Avec ce doublé salvateur lors du derby. « Sa progression est phénoménale », souligne le gardien Anthony Lopes, bluffé. A Lyon, quelques semaines après son arrivée, après le drame que l'on connaît, il a renversé la hiérarchie, mettant sur le banc depuis plusieurs matchs Moussa Dembélé, le buteur local. Rien que ça. Rudi Garcia l'utilise lui, pour le moment, principalement sur un côté. « Il a les qualités pour jouer partout, même arrière latéral », rigole l'un de ses coéquipiers. A 24 ans, il a en tout cas explosé un soir de derby grâce à un doublé victorieux.