Ligue 1 : Saint-Etienne reprend la tête, Montpellier impressionne encore

Les Verts qui remontent sur le trône, la dynamique héraultaise ou encore le premier succès de Strasbourg, voici ce qu’il faut retenir des matchs de la 4e journée de Ligue 1 joués ce dimanche après-midi.

 Adil Aouchiche (à gauche) vient d’inscrire le premier but lors du match de L1 entre Nantes et Saint-Etienne, ce dimanche.
Adil Aouchiche (à gauche) vient d’inscrire le premier but lors du match de L1 entre Nantes et Saint-Etienne, ce dimanche.  AFP/Loïc Venance

Grâce à son nul (2-2) à Nantes, Saint-Etienne reprend la tête de la Ligue 1 à Rennes, vainqueur samedi soir contre Monaco (2-1). De son côté, Montpellier enchaîne une troisième victoire de suite, après son large succès face à Angers (4-1).

La satisfaction : Saint-Etienne redevient leader

Il s'en est fallu de peu. Rejointe dans le « finish » à Nantes (2-2) après le but d'un Renaud Emond tout juste entré en jeu (85e), l'ASSE aurait pu rester la seule formation à avoir remporté tous ses matchs depuis le début de la saison (trois victoires et un nul désormais). Qu'importe : Rennes était passé devant samedi, mais les Verts n'ont pas tardé à récupérer la tête face à des Canaris (14es) qui arrachent un bon point. Buteur précoce (2e) et symbole de cette jeunesse verte prometteuse, Adil Aouchiche (18 ans et 67 jours) est devenu le deuxième plus jeune stéphanois à marquer en Ligue 1 au XXIe siècle, après Kurt Zouma (17 ans et 23 jours contre Nice en novembre 2011).

Le carton : Montpellier toujours plus séduisant

Cette équipe fait décidément plaisir à voir. Déjà tombeur de deux adversaires de choix pour ses deux dernières réceptions en championnat (3-1 face à Nice et 2-1 contre Lyon), Montpellier a enchaîné avec un nouveau carton contre Angers (4-1). Et confirme qu'il dispose d'une belle force de frappe offensive : Andy Delort (44e, 60e), Gaëtan Laborde, Téji Savanier et même… Daniel Congré ont tous deux buts au compteur. Sans oublier le talentueux Florent Mollet, auteur d'une frappe sublime face aux Angevins entrée après avoir percuté la barre (86e). Alors que le vainqueur de ce match était promis au podium, c'est donc le MHSC (3e) qui s'y hisse, et c'est amplement mérité.

Le rouge : à dix, Reims a fini par craquer

Le score était encore de 1-1 entre Metz et Reims, lorsque le tournant du match est intervenu : l'exclusion directe du défenseur champenois Marshall Munetsi, en position de dernier défenseur (50e). Avec des joueurs déjà fatigués après leur match européen jeudi, le roseau rémois a fini par rompre (2-1) face au doublé d'Ibrahima Niane (18e, 88e), auteur des deux premiers buts de la saison messine. Des Grenats (17es) qui arrachent leurs trois premiers points et viennent peut-être d'enfin lancer leur saison. Au contraire de Reims (19e) qui, avec trois défaites et un nul, peine.

Le joueur : Romain Perraud, au four et au moulin

Si Brest a remporté le derby breton contre Lorient (3-2), il le doit surtout à son latéral gauche. Auteur d'une passe décisive pour Steve Mounié (32e) et d'un but, sur une superbe volée croisée sans contrôle (30e), l'ancien latéral du Paris FC est désormais impliqué sur 4 buts lors des deux derniers matches en Ligue 1 de son équipe (2 buts, 2 passes). Contre Dijon (0-2) déjà, il s'était fendu d'une doublette but-passe décisive. Les Brestois (9es) gagnent pour la deuxième fois d'affilée, tandis que les Merlus (16es) enchaînent un troisième revers de suite.

Le chiffre : 1

Elle est enfin là, la première victoire de Strasbourg cette saison. Au terme du match de la peur face à Dijon, entre deux des trois équipes bloquées à zéro point au coup d'envoi de cette journée — avec Metz — Stefan Mitrović a offert une sacrée bouffée d'air frais aux Alsaciens (80e, 1-0), désormais barragistes. Les Dijonnais sont bons derniers, et la position de Stéphane Jobard fragilisée.