Ligue 1 : piégé par Montpellier, l’OL perd gros

Lyon a manqué l’occasion de prendre la tête de la Ligue 1, ce samedi soir, en s’inclinant à domicile face à Montpellier (1-2), sa bête noire cette saison.

 Islam Slimani ne cache pas sa frustration après la défaite de Lyon face à Montpellier.
Islam Slimani ne cache pas sa frustration après la défaite de Lyon face à Montpellier.  AFP/JEAN-PHILIPPE KSIAZEK
Ligue 1 Uber Eats

Mis sous pression par le Paris Saint-Germain dans l'après-midi, l'Olympique lyonnais savait à quoi s'en tenir : gagner, à domicile contre Montpellier, pour s'emparer de la tête de la Ligue 1 - en attendant le match du LOSC qui accueille Brest ce dimanche (17h05). Surtout qu'après quatre succès de rang en championnat, l'OL arrivait lancé au Groupama Stadium.

Ce qu'il faut retenir

Inexorablement tiré vers le haut depuis des mois, l'OL a été ramené sur terre par Montpellier. Les coéquipiers de Memphis Depay sont tombés sur un os samedi soir, battus par des Héraultais survoltés (1-2). Surtout en première période, où Lyon a pris l'eau cinq minutes durant après le quart d'heure jeu. C'est d'abord le poteau qui a sauvé Anthony Lopes sur une frappe de Florent Mollet (16e), avant que le gardien lyonnais ne doive s'incliner sur l'énorme coup de casque de Téji Savanier, servi sur un plateau par un délicieux extérieur d'Andy Delort (0-1, 20e). Le portier était tout heureux de voir la frappe de Gaëtan Laborde passer juste au-dessus de sa transversale (22e).

Souvent imprécis à l'image de Karl Toko-Ekambi (75e) ou Islam Slimani (78e), Lyon a tout de même existé face à des Montpelliérains batailleurs et portés vers l'avant. Lucas Paqueta égalise, ainsi, sur une tête repoussée par Jonas Omlin (1-1, 45e + 2). Entré à la pause, Elye Wahi, pépite du centre de formation héraultais, a douché les Rhodaniens en filou avec son 3e but de la saison (1-2, 65e), malgré une fin de match où les joueurs de Rudi Garcia ont tout donné pour revenir au score.

Alors que la bataille fait rage dans le quatuor de tête, la mauvaise opération est lyonnaise, les Gones (3es) offrant un boulevard à Lille et s'exposant même à voir Monaco recoller dimanche. Et pour ne rien arranger, ils ont perdu Marcelo sur blessure en première période (26e).

Le joueur : Savanier leur a tout fait

La bataille du milieu a été cruciale dans ce duel. Elle a été remportée par les Montpelliérains, et Téji Savanier n'y a pas été étranger. Le relayeur héraultais était partout dans ce match, important derrière comme sur ce retour devant Houssem Aouar (47e), ou à la baguette devant.

C'est sur son coup franc repoussé que Wahi avait marqué le second but montpelliérain, tandis qu'il avait inscrit son 5e but de la saison sur la 7e passe décisive d'Andy Delort. L'ancien nîmois est désormais impliqué dans 4 buts lors de ses 3 derniers matchs contre Lyon en L1 : 1 passe décisive avec Nîmes, et surtout 3 buts avec Montpellier.

Le chiffre : 2

Montpellier est l'une des deux seules équipes à avoir fait tomber l'OL cette saison : il y a eu Metz (0-1), le 17 janvier dernier, et le MHSC, qui avait déjà infligé à l'OL sa première défaite de la saison en ouverture du Championnat (2-1), le 15 septembre. Des Lyonnais qui n'ont désormais gagné qu'un seul de leurs 7 derniers matchs de L1 contre leur bête noire (3 nuls, 3 défaites).