Ligue 1 : Ntcham ne se sent pas responsable du départ de Villas-Boas

L’arrivée à Marseille, sous forme de prêt, du milieu de terrain du Celtic Glasgow, a déclenché la colère du technicien portugais qui ne le désirait pas et a précipité son départ.

 Olivier Ntcham arrive du Celtic Glasgow.
Olivier Ntcham arrive du Celtic Glasgow. PA Images/Icon Sport

Comme première journée, il y a mieux. Après un lundi intense marqué par une courte négociation entre l'OM et le Celtic, un avion annulé vers la cité phocéenne et une signature de contrat aux alentours de 23 h 30, Olivier Ntcham ne s'attendait pas à être, à son insu, l'un des acteurs de la crise qui se joue actuellement à Marseille.

Ce mardi, peu après 13 heures, André Villas-Boas se présentait en conférence de presse répondant à quelques questions sur les incidents avec les supporters de samedi et le déplacement à Lens du lendemain. Jusque-là rien d'anormal. Mais ça, c'était avant que le technicien portugais ne soit interrogé sur le mercato et le dernier renfort de son club arrivé sous forme de prêt avec option d'achat. Sa réponse a fait l'effet d'une bombe et placé la nouvelle recrue dans une position assez inconfortable.

« Je n'ai rien à voir avec cette décision, je l'ai apprise par la presse le matin ( NDLR : lundi ). C'est précisément un joueur sur lequel j'ai dit non. Il n'a jamais été sur notre liste. Il a fini par venir, je n'étais pas au courant, expliquait Villas-Boas sans jamais citer le nom du joueur. A cause de cela, j'ai présenté ma démission à la direction de l'OM. Je ne suis pas d'accord avec la politique sportive et cette prise de décisions par rapport aux besoins de l'équipe. Ne pas être au courant alors qu'on avait un gentlemen's agreement à propos des arrivées… »

Une discussion cordiale avec le futur ex-entraîneur

Comment Olivier Ntcham a-t-il accueilli ses propos ? « Forcément, il a été surpris parce que l'annonce a fait l'effet d'une bombe, explique un de ses proches qui le décrit comme tranquille. Mais malgré cela, il est content d'être là et a vraiment hâte d'être sur le terrain. Olivier a bien conscience que ce qu'il se passe au club n'est pas de sa faute ». En effet, la relation entre Villas-Boas et Longoria s'était déjà détériorée lors du dernier mercato, après le recrutement de Luis Henrique. L'entraîneur avait alors établi une manière de fonctionner, « un gentlemen's agreement » comme il l'a précisé ce mardi : l'Espagnol propose, puis négocie après validation d'AVB.

Outre cette sortie médiatique retentissante, la première journée olympienne d'Olivier Ntcham a, notamment, été rythmée par une batterie d'examens médicaux, concomitants avec la conférence de presse. S'il n'a croisé Pablo Longoria, trop occupé à gérer l'incendie, l'ancien milieu de Manchester City et du Genoa a tout de même pu s'entretenir avec… Villas-Boas. Un échange bon esprit, durant lequel le futur ex-entraîneur de l'OM, mis à pied, peu après, par sa direction, a demandé à l'intéressé s'il serait apte pour la rencontre de mercredi face à Lens. En effet, Ntcham est qualifié et dans son entourage, on souligne même son « esprit revanchard et son envie de tout cartonner ».