Ligue 1 : les joueurs de Reims acceptent de baisser leurs salaires

Dans une lettre ouverte, les joueurs expliquent pourquoi ils ont accepté une baisse de leurs salaires pour les six premiers mois de l’année.

 Yunis Abdelhamid, capitaine du Stade de Reims, et ses coéquipiers ont décidé de faire un geste alors que le football français est en crise.
Yunis Abdelhamid, capitaine du Stade de Reims, et ses coéquipiers ont décidé de faire un geste alors que le football français est en crise. AFP/Damien Meyer
Ligue 1 Uber Eats

Face à la crise financière traversée par les clubs de Ligue 1 depuis le début de la crise sanitaire liée au Covid et amplifiée par la fuite de Mediapro au sujet des droits TV, les joueurs du Stade de Reims ont accepté, en ce début de février, une baisse de leurs salaires.

Actuellement quatorzièmes de Ligue 1, les joueurs du groupe professionnels ont publié une lettre ouverte afin d'expliquer leur geste qui les engage pour les six premiers mois de l'année.

Evoquant une « prise de conscience à l'heure où le football français traverse une crise économique sans précédent », joueurs et membres du staff technique s'inquiètent des conséquences qui pourraient notamment « menacer les emplois de salariés du club ».

La lettre signée par les joueurs du Stade de Reims./D.R.
La lettre signée par les joueurs du Stade de Reims./D.R.  

Les joueurs de Reims ont donc accepté une « baisse significative » de leurs salaires, même s'ils soulignent que ceux-ci sont, pour la plupart, inférieurs à ce qui est pratiqué en Ligue 1. Malgré tout et même s'ils concèdent que ces rémunérations ne font pas d'eux « des millionnaires qui courent après un ballon », elles leur permettent « d'être des privilégiés ».

Avant de conclure : « Des privilégiés qui cherchent à agir en hommes responsables, respectueux et solidaires d'un club familial ».

Newsletter PSG express
Nos informations sur le club de la capitale
Toutes les newsletters

Il y a quelques jours, un accord entre la direction et les joueurs avait aussi été trouvé au RC Lens. Ces dernières heures, il semble qu'une majorité des joueurs de Montpellier, le club dont Laurent Nicollin, son président, s'inquiétait il y a quelques semaines de voir disparaître ses fonds propres, a aussi accepté une baisse de salaires. Et ce n'est sans doute pas fini…