Ligue 1 : comment Villas-Boas et l’OM ont piqué leur crise

A cinq jours du clasico et après les incidents avec les supporters le week-end dernier, l’entraîneur phocéen a annoncé sa démission. Histoire d’un divorce consumé.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 André Villas-Boas, la mine sombre, lors de la défaite face à Monaco le 23 janvier. Les tensions sont alors déjà exacerbées au sein du club phocéen.
André Villas-Boas, la mine sombre, lors de la défaite face à Monaco le 23 janvier. Les tensions sont alors déjà exacerbées au sein du club phocéen. Reuters/Eric Gaillard
Ligue 1 Uber Eats

« J'ai une relation d'amour avec l'OM, la Provence, la Sainte-Victoire et la France. » André Villas-Boas a lancé cette déclaration enflammée avant de demander le divorce. Ce mardi midi, l'entraîneur portugais a annoncé en conférence de presse qu'il souhaitait démissionner : « Je ne veux rien de l'OM, pas d'argent, je veux juste partir! »

Jacques-Henri Eyraud a répondu sous la forme d'un communiqué brutal : André Villas-Boas est mis à pied à titre conservatoire, en raison de ses « agissements et attitudes qui nuisent gravement à l'institution. » Ce court communiqué laisse plusieurs questions sans réponse, comme la conférence de presse de Villas-Boas, abrégée par la cheffe de presse de l'OM.

Pourquoi André Villas-Boas ne pouvait plus rester sur le banc de l'OM? Le technicien portugais envisage de quitter l'OM depuis la mi-janvier. La défaite contre Nîmes (1-2), le 16 de ce mois, était déjà celle de trop. Quelques jours plus tard, après un revers contre Lens (0-1), il confirme aux journalistes qu'il a « mis (sa) place à la disposition de la direction. »

Tous les observateurs s'attendaient, donc, à ce que le Special Two ne finisse pas la saison à Marseille. La fin du mercato, ce lundi soir, a rendu son départ inéluctable. Le remplacement de Morgan Sanson par Olivier Ntcham, prêté par le Celtic Glasgow, a été l'élément déclencheur. « J'ai appris son arrivée en me réveillant, dévoile André Villas-Boas. C'est un joueur pour qui j'ai dit non. » Le coach marseillais avait, selon ses dires, un « accord de gentlemen » avec Pablo Longoria et s'estime trahi.

Le départ de Nemanja Radonjic, prêté au Hertha Berlin, a aussi agacé André Villas-Boas. Le Serbe était de nouveau rentré dans les plans du Portugais, qui dit avoir « appris son départ hier (lundi) à 22h30 ».

Pourquoi Jacques-Henri Eyraud le met-il à pied? Le président marseillais n'a pas supporté qu'André Villas-Boas s'en prenne aux choix du directeur sportif, nouvel homme fort du club : « Les propos tenus à l'égard de Pablo Longoria sont inacceptables. Son investissement exceptionnel […] a été salué par tous pendant ce mercato. »

Newsletter PSG express
Nos informations sur le club de la capitale
Toutes les newsletters

Surtout, Jacques-Henri Eyraud dispose d'un argument juridique de taille. « On ne peut pas démissionner d'un CDD », explique l'avocat Erwann Mingam. Le club aurait pu accepter une rupture amiable. Mais, comme le rappelle une source proche de la direction, « peut-être qu'André Villas-Boas est prêt à s'asseoir sur ses indemnités, mais rien ne dit que c'est aussi le cas de son staff ». Cette source doute d'ailleurs de la sincérité d'AVB, qui a assuré n'avoir « jamais touché aucune indemnisation » dans sa carrière.

VIDÉO. OM : Villas-Boas annonce qu'il a présenté sa démission

En le mettant à pied, Jacques-Henri Eyraud ouvre la voie à un licenciement pour faute grave et s'assure qu'il n'aura pas à lui verser d'indemnités par la suite. « Et en termes d'image, il reprend le manche et montre un signal fort au profit de l'institution », conclut Erwann Mingam. Mais cet acte fort sera-t-il de nature à faire remonter la cote du président auprès des supporters?

Comment les supporters réagissent-ils? Il est environ 17h45 quand André Villas-Boas quitte la Commanderie, là même où fans et ultras se sont déchaînés quelques jours plus tôt. Quelques supporters présents foncent sur sa voiture. « AVB, on t'aime », lance l'un d'eux. « On t'oubliera pas », crie Gaby, habitué de la Commanderie. Il dégaine son téléphone pour enregistrer les adieux du coach portugais : « Merci les gars pour votre soutien, c'était une année et demie magique. C'est dommage que l'histoire finisse comme ça. » Un autre supporter hurle : « Eyraud, dégage. »

Le départ du coach ne va pas calmer la colère des supporters marseillais. « Personne ne pourra enlever à Villas-Boas la qualification en Ligue des champions ou la première victoire contre le PSG depuis 2011 », synthétise un Ultra. Pour Jordan, membre des South Winners, « Villas-Boas paye les pots cassés, alors qu'Eyraud est responsable de la situation. »

Qui pour remplacer AVB? D'après nos informations, l'intérim sera assuré par Nasser Larguet, directeur du centre de formation (voir par ailleurs). Mais Pablo Longoria pourrait trouver le vrai successeur d'André Villas-Boas. L'ancien coach de la Juventus, Maurizio Sarri est ciblé. Pablo Longoria a de solides connexions en Italie, mais le technicien italien, qui a remporté la Ligue Europa 2019 avec Chelsea, va-t-il accepter de rejoindre un OM en pleine crise? Lucien Favre, dont le nom est sorti depuis quelque temps, semble aussi hésiter. Le nom de Rafael Benitez circule aussi.

RMC évoque une hypothèse crédible : un intérimaire jusqu'à la fin de saison, avant l'arrivée d'une pointure. L'humoriste Bengous s'est proposé : « Vu qu'on est en roue libre, autant continuer : mettez-moi entraîneur pour le match contre le PSG ! »