Ligue 1 : Alvaro Gonzalez aurait insulté un policier

Déjà accusé de propos racistes envers Neymar lors du match contre le PSG en septembre, le défenseur marseillais aurait de nouveau dérapé en insultant un policier venu lui demander de mettre un masque.

 Alvaro Gonzalez, ici au duel avec Neymar, connaît des jours mouvementés.
Alvaro Gonzalez, ici au duel avec Neymar, connaît des jours mouvementés. LP/Arnaud Journois

L'ambiance est de plus en plus électrique à Marseille. Voire même pathétique. Après les dégradations à la Commanderie ce week-end par des supporters qui ont entraîné le report du match contre Rennes, puis la mise à pied à titre conservatoire du coach André Villas-Boas - qui avait lui-même présenté sa démission de façon tonitruante quelques instants auparavant en conférence de presse -, c'est au tour d'Alvaro Gonzalez de se faire tristement remarquer.

Selon Nice-Matin, le défenseur marseillais aurait insulté un policier ce mercredi matin. L'altercation se serait déroulée à l'aéroport de Marseille, où le groupe s'apprêtait à prendre la direction de Lens où l'OM joue ce mercredi soir en championnat. Arrivé sur place sans masque, le joueur se serait énervé auprès du représentant de la police aux frontières qui lui demandait de respecter les gestes barrière.

L'Espagnol aurait d'abord refusé d'obtempérer avant de s'en prendre directement à l'intéressé. Il l'aurait d'abord insulté en espagnol, le traitant à plusieurs reprises de « Hijo de puta » avant de poursuivre dans la langue de Pagnol : « C'est comme ça que tu nous accueilles, fils de pute. »

Plainte pour outrage

Le joueur a finalement accepté de mettre son masque à la suite de l'intervention d'un membre de l'encadrement de l'équipe marseillaise. Mais il aurait continué à proférer des insultes dans sa langue maternelle à l'encontre du policier tout en le pointant du doigt. Alvaro Gonzalez a été verbalisé pour non-port de masque et une plainte pour outrage sur personne dépositaire de l'autorité publique a également été déposée.

Le défenseur marseillais est un récidiviste car ce n'est pas la première fois qu'il est impliqué dans ce type d'affaires. En septembre, il avait été au cœur d'une polémique avec Neymar. La star brésilienne du PSG avait accusé son adversaire d'avoir eu des propos racistes à son encontre en fin de match. La commission de discipline de la Ligue professionnelle avait par la suite botté en touche en s'estimant incompétente pour juger l'affaire. Son aura auprès des supporters phocéens était alors au plus haut.

La situation a évolué depuis. Le week-end dernier, lors de l'envahissement du centre d'entraînement Robert-Louis-Dreyfus de l'OM, Alvaro, qui était allé à la rencontre des supporters, a été pris à partie. Bousculé, le défenseur espagnol n'a cependant pas été blessé. A quelques jours du clasico, dimanche, la tension est de plus en plus forte dans le club marseillais.