Gianni Infantino, le patron de la Fifa, veut une Coupe du monde des clubs élargie

Le président de la Fifa souhaite faire évoluer la formule de la compétition. «Nous devons stimuler le football de clubs dans le monde entier », a-t-il déclaré.

 Gianni Infantino n’a pas encore fixé de date de mise en route de cette nouvelle formule.
Gianni Infantino n’a pas encore fixé de date de mise en route de cette nouvelle formule. AFP/Karim Jaafar

Il veut encore plus d'équipes. Le président de la Fédération internationale de football (Fifa), Gianni Infantino, a estimé ce jeudi dans un entretien à l'AFP qu'une Coupe du monde des clubs élargie stimulera la compétition internationale entre les clubs.

« Nous nous concentrons sur la compétition mondiale dans la Coupe du monde des clubs, par exemple, pour avoir non seulement un club de chaque confédération, mais davantage de participation, car nous devons stimuler le football de clubs dans le monde entier », a-t-il déclaré, en marge de la finale du Mondial des clubs ce jeudi à Doha.

Deux Coupes du monde des clubs sont organisées cette année. Le Qatar accueille actuellement l'édition 2020, qui devait avoir lieu en décembre et qui a été reportée de deux mois en raison de la pandémie de Covid-19, et une autre édition à sept équipes doit se dérouler au Japon en décembre.

Une nouvelle Coupe du monde des clubs avec 24 équipes, dont huit européennes, devait avoir lieu en Chine cette année. Mais la compétition élargie ne commencera qu'à une date ultérieure, après le report d'un an de l'Euro et de la Copa America, initialement programmés en 2020, en juin et juillet de cette année.

«24 équipes de tous les continents»

Un tournoi élargi pourrait contribuer à répondre aux appels de plus en plus nombreux en faveur de « Superligues » de grands clubs régionaux et mondiaux. Infantino n'a pas précisé jeudi quand le nouveau format pourrait débuter. « (Mais) nous avons déjà décidé que la nouvelle Coupe du monde des clubs comprendrait 24 équipes de tous les continents », a-t-il déclaré à l'AFP.

« Il nous reste à trouver le bon créneau pour la nouvelle Coupe du monde des clubs avec 24 équipes. Ce n'est évidemment pas un défi facile en cette période où tout est de toute manière congestionné. Si nous devons attendre un an de plus, nous le ferons », a encore dit Infantino.