France-Ukraine : Noël Le Graët aimerait «30% de spectateurs» au Stade de France

Le président de la Fédération française de football a déclaré ce mardi qu’il souhaiterait accueillir 24000 spectateurs au Stade de France lors du prochain match des Bleus le 24 mars contre l’Ukraine.

 Noël Le Graët et Didier Deschamps au Stade de France le 17 novembre 2020, lors du dernier match de l’équipe de France, face à la Suède.
Noël Le Graët et Didier Deschamps au Stade de France le 17 novembre 2020, lors du dernier match de l’équipe de France, face à la Suède. LP / Arnaud Journois

Un match des Bleus avec des spectateurs? C'est le vœu qu'émet Noël Le Graët. Ce mardi, le président de la Fédération française de football, en pleine campagne pour sa réélection, a indiqué qu'il aimerait « bien mettre 30 % de spectateurs » au Stade de France, doté d'une capacité de 80 000 places, lors du prochain match des Bleus le mercredi 24 mars contre l'Ukraine, à « titre expérimental ». Si tel était le cas, il y aura ainsi 24 000 spectateurs présents dans les gradins pour suivre une rencontre des Tricolores.

Une mesure populaire qui irait droit au cœur des spectateurs privés de tribunes pour certains depuis un an, mais qui se heurte aux restrictions sanitaires et à la réalité de l'épidémie de Covid-19 en France.

Les Bleus, dont le dernier match remonte au 17 novembre face à la Suède au Stade de France (4-2), doivent rencontrer le 24 mars (20h45) l'Ukraine, à nouveau à Saint-Denis, pour une rencontre comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2022.

Ni jauge ni de calendrier établis

L'expérimentation d'un retour partiel du public dans les enceintes sportives était au menu mardi d'une réunion interministérielle à Matignon.

Ni jauge ni de calendrier n'ont été établis, avait indiqué samedi la ministre des Sports Roxana Maracineanu à l'issue d'une rencontre avec les présidents de l'Olympique lyonnais (football) Jean-Michel Aulas, de l'Asvel (basket) Gaëtan Muller et du LOU (rugby) Yann Roubert, clubs qui pourraient accueillir des « matchs tests » avec du public. Le retour éventuel du public de manière partielle dépend aussi de l'évolution de la situation sanitaire dans l'Hexagone.

Outre Noël Le Graët, patron de la FFF depuis 2011 (3e mandat), Frédéric Thiriez, ancien président de la Ligue de football professionnel, et Michel Moulin, entrepreneur et ex-conseiller de clubs, briguent le poste de président.