France-Ukraine : les notes des Bleus

Kylian Mbappé, l’attaquant du PSG, a réalisé une entrée foudroyante, avec une passe décisive et un but de toute beauté.

 Kylian Mbappé a marqué un but sur une prise de balle et une frappe sous la barre digne du jeu vidéo Fifa dont il occupe la pochette.
Kylian Mbappé a marqué un but sur une prise de balle et une frappe sous la barre digne du jeu vidéo Fifa dont il occupe la pochette. LP/Frédéric Dugit

Après trois rencontres disputées en 3-5-2, Didier Deschamps a testé un schéma en 4-4-2 losange qui a débouché sur un festival offensif. Il a aussi offert leur première sélection à Aouar puis Maignan.

Mandanda : 6,5. Il a sorti deux lourdes frappes de Malinovskyi, des pieds (40e et 42e) et a été vigilant. Remplacé par Maignan (46e, note : 5), qui a encaissé son premier but après 8 minutes sous le maillot tricolore sur une lourde frappe.

Pavard : 5,5. Une reprise au-dessus (6e) et quelques bons centres dans une rencontre assez discrète.

Upamecano : 4,5. Beaucoup moins inquiété que pour ses deux premières sélections, le défenseur de Leipzig n'a néanmoins pas toujours rassuré balle au pied, notamment sur une perte de balle très dangereuse dans la surface (45e + 1). Remplacé par Varane (46e, note : 4,5), qui a été débordé deux fois d'entrée. Il a bien rattrapé la première incursion dans son dos (50e), la deuxième s'est terminée par une frappe sur le poteau (54e).

Lenglet : 5. Le Barcelonais n'a pas eu beaucoup de travail mais il a été effacé beaucoup trop facilement sur le but ukrainien. Il a failli marquer à la retombée d'un coup franc (29e).

Digne : 7. Sobre défensivement et précis dans ses incursions et ses centres, l'ancien joueur du PSG continue d'aligner les bonnes prestations internationales.

Camavinga : 7. Son premier but tricolore, un retourné lobé, est une petite merveille (9e) qui rend tout le reste un peu subjectif, surtout pour un joueur de 17 ans. On retiendra donc ce bijou, sa volée juste au-dessus et quelques incursions culottées, encore, plutôt que ses quelques pertes de balle et son implication négative sur le but ukrainien. Remplacé par Pogba (59e) qui a effectué son retour après plus d'un an d'absence.

Nzonzi : 5. Il a imposé son physique au milieu de terrain et a assez bien bloqué les quelques contres adverses.

Tolisso : 7. Dès qu'il a commencé à jouer vers l'avant, la France a accéléré. Le Munichois a touché beaucoup de ballons et s'est montré à l'aise dans une position de relayeur gauche qu'il affectionne. Il a marqué son deuxième but en Bleu après un très beau une-deux avec Mbappé (65e).

Aouar : 6. Le Lyonnais, meneur de jeu, a commencé doucement, puis il a profité des coups de pied arrêtés pour se mettre en confiance. Il est directement impliqué sur les troisième et quatrième buts. Une première réussie. Remplacé par Griezmann (59e), discret mais buteur d'une frappe contrée (89e).

Martial : 6. L'attaquant n'a pas été récompensé de ses bons mouvements, notamment un enchaînement contrôle de la poitrine – dribble classieux (22e). Il marque encore des points. Remplacé par Mbappé (46e, note : 8), en jambes et passeur décisif d'une talonnade parfaite (65e) puis d'un but sur une prise de balle et une frappe sous la barre digne du jeu vidéo Fifa dont il occupe la pochette.

Giroud : 8. Premier capitanat et 100e sélection, le buteur avait beaucoup de choses à fêter. Il l'a fait au mieux en devenant le deuxième meilleur buteur de l'histoire des Bleus. Son premier but d'une frappe enroulée en lucarne est magnifique, le second de la tête est opportuniste (24e et 34e). Remplacé par Ben Yedder juste après avoir manqué le triplé d'un cheveu gominé (73e).

VIDÉO. France-Ukraine (7-1) : des buts, de la joie et des records