France-Portugal : pour Deschamps, c’est l’heure «d’évaluer les forces du moment»

Le sélectionneur des Bleus compte sur cette rencontre face au Portugal pour mesurer le potentiel des Bleus face à un adversaire qu’ils retrouveront lors du prochain Euro 2021.

 Didier Deschamps s’attend à « une belle confrontation » entre deux des meilleures équipes européennes.
Didier Deschamps s’attend à « une belle confrontation » entre deux des meilleures équipes européennes.  AFP/Franck Fife

Présent en conférence de presse ce samedi après-midi, le sélectionneur Didier Deschamps se refuse à convoquer les fantômes de la finale perdue du dernier Euro à l'occasion de la réception du Portugal, ce dimanche soir au Stade de France (20h45).

A l'occasion de ce France-Portugal, est-ce que vous vous remémorez la finale perdue du dernier Euro 2016 ?

DIDIER DESCHAMPS. C'est bien loin tout ça, et on ne pourra rien y changer donc il n'y a pas lieu de se remémorer ce match. Encore quand il s'agit de souvenirs positifs, je veux bien. Bravo à eux, ils ont été champions d'Europe. Cela nous a servis aussi, on connaît l'histoire. Ce sont des retrouvailles, même s'il n'y a plus beaucoup de joueurs de chaque côté. Il y en a 6 chez nous qui étaient là en 2016, mais c'est une belle confrontation avec deux des meilleures équipes européennes voire mondiales. On pourra évaluer les forces du moment. Car on va se retrouver le mois prochain pour le match retour, et en juin à l'Euro 2021.

Vous avez 8 joueurs du PSG, de Rennes et du Bayern Munich concernés par des matchs jeudi et vendredi prochain avec leurs clubs respectifs. Soit au lendemain et 2 jours après Croatie-France. Allez-vous en tenir compte ?

Demain (dimanche) il n'y a pas de problème, mercredi on verra. Si je dois tenir compte du calendrier à chaque fois… Je peux faire en fonction, peut-être. Malheureusement, je ne sais pas ce qui va se passer entre dimanche et mercredi. Par les temps qui courent. On y va étape par étape. Mais on a des matchs importants à jouer, quand je peux je peux, mais on est là aussi pour gagner nos matchs. Je fais en sorte de répartir le temps de jeu, mais sans tenir compte des critères après sélection

Dans quelle mesure Lucas Hernandez a-t-il retrouvé un niveau international satisfaisant après ces deux dernières saisons polluées par de graves blessures ?

Lucas a eu une saison compliquée mais il n'a plus de gêne. Certes, il n'a pas eu beaucoup de temps de jeu pendant le Final 8, mais il est libéré des petits soucis physiques qu'il a eus. C'est un compétiteur, et on connaît sa force de caractère. Il a retrouvé un très bon niveau.

Tuchel a dit que Kimpembe a progressé et qu'il a cette capacité à être bon désormais dans les petits matchs. Est-ce que vous faites aussi cette observation et est-ce qu'il est de plus en plus proche de figurer dans votre 11 de départ ?

Il a déjà été (dans le 11 de départ). Presnel a gagné en concentration, donc en maîtrise. Je confirme ce que dit Tuchel. Il y a un moment qu'il est avec nous. Il n'a pas débuté tous les matchs, mais ça fait partie de son évolution. Cette concentration sur la durée, c'est là où il avait une marge de progression.

Le losange au milieu de terrain, c'est pour que Mbappé soit plus dans l'axe ?

Ça me permet d'avoir un triangle offensif très intéressant, avec deux attaquants et un autre dessous. Ça les met dans les meilleures dispositions. Mais Kylian peut aussi jouer sur un côté. Je considère que dans cette disposition, nous pouvons être plus dangereux, se créer plus d'occasions et marquer plus de buts.

Si vous utilisez la disposition en losange au milieu de terrain, est-ce que N'Golo Kanté peut être la sentinelle devant la défense ? Vous sembliez en douter à une époque…

C'est Sarri quand il était entraîneur de Chelsea qui disait ça. Je l'ai très souvent utilisé comme ça. Des deux avec Pogba, c'est celui qui est le plus bas et qui a tendance à protéger le mieux sa défense. Même si dans son club, il est plus utilisé comme un relayeur.

Pour vous, Corentin Tolisso est-il le successeur naturel de Blaise Matuidi ?

Il l'a déjà fait, en quart de finale de la Coupe du monde quand Blaise Matuidi était suspendu. Je pense qu'il a le profil pour jouer aussi devant la défense. Avec sa passe longue notamment. Corentin peut jouer aux 3 postes. Mais Rabiot est là aussi, Camavinga également. Les places sont chères. Il y a beaucoup de qualités au milieu de terrain, et je ne vais pas m'en plaindre.