France-Portugal : l’Euro commence maintenant pour les Bleus !

Pour leur troisième match de Ligue des nations, les champions du monde reçoivent les champions d’Europe, ce dimanche soir. Une équipe qu’ils retrouveront dans leur groupe lors du prochain Championnat d’Europe.

 Raphaël Varane et Olivier Giroud font partie des cadres des Bleus qui devraient recroiser le Portugal l’été prochain lors de l’Euro.
Raphaël Varane et Olivier Giroud font partie des cadres des Bleus qui devraient recroiser le Portugal l’été prochain lors de l’Euro. LP / Frédéric Dugit

Il y a toujours un début à tout et on y est. L'Euro 2021, finalisé le 11 juillet prochain, prend sa source ce dimanche soir (20h45) à l'automne de nos envies puisqu'elles tombent en ce moment en même temps que nos rêves s'élèvent. L'histoire commence vraiment aujourd'hui, sans insulter ce qui précède. Mais la Suède et la Croatie n'ont pas offert le même décor la dernière fois. Il manquait à chaque fois Paul Pogba et Kylian Mbappé a taillé la route au milieu après avoir marqué à Stockholm puis testé positif au Covid-19. Cette fois, ils sont tous là et seul Blaise Matuidi, parmi les champions du monde emblématiques, manque à l'appel.

Mais son absence n'a rien d'une circonstance, plutôt un choix pour lui et une décision pour le sélectionneur. Son exil américain, à l'Inter Miami, le coupe progressivement des Bleus et le mois prochain, il ne sera toujours pas revenu, signe qu'il ne reviendra sans doute pas. Au passage, il ne serait pas fou de commencer à imaginer lui rendre un jour hommage quand bien même il ne s'est pas retiré de la vie internationale. En attendant, il faut apprendre à vivre sans lui et avec Eduardo Camavinga, dans un registre différent, la relève assure.

France-Portugal : l’Euro commence maintenant pour les Bleus !

Le goût de l'Euro dévale du Stade de France par son affiche, ce France-Portugal, premier du genre depuis quatre ans, alors qu'une accélération du calendrier remettra la bande de Santos au programme le 14 novembre à Lisbonne et le 23 juin à Budapest, pour l'Euro, le vrai, celui qui aura commencé le 11 juin.

Explication au sommet

Le souvenir douloureux du 10 juillet 2016 s'est évanoui dans la nuit moscovite, deux ans plus tard avec le sacre des Bleus, la deuxième étoile. Deschamps le répète à l'envi : ils n'auraient sans doute pas été champions du monde sans la cicatrice de l'Euro 2016 et il ne s'agit pas seulement de se donner une bonne raison d'avoir perdu en se consolant. C'est sans doute vrai et si sa France a réussi à enchaîner deux finales internationales de suite, le Portugal, lui, a glané ensuite la première Ligue des nations en 2019, signe d'une permanence au haut niveau également. Il y a comme une explication au sommet attendue, entre champions d'un continent ou d'un monde, le Portugal étant le plus grand champion d'Europe de tous les temps puisqu'il va le rester au moins cinq ans.

Cette précommande de l'Euro 2021 place sur la route des Bleus Cristiano Ronaldo, qui devrait cette fois-ci terminer le match puisque Dimitri Payet, qui l'avait blessé lors de la finale en 2016, prendra l'apéro à l'instant où les Bleus débarqueront à Saint-Denis. Le jour où Rafael Nadal et Novak Djokovic vont se lancer des Grands Chelems à coups de revers et de coups droits, le quintuple Ballon d'or prendra le relais d'une capitale française transformée en réunions des légendes du sport.