France-Portugal : Cristiano Ronaldo, la machine à marquer face aux Bleus

Le quintuple Ballon d’or a dépassé en septembre la barre des 100 buts inscrits en sélection. Mais la France a toujours résisté au talent du Portugais.

 Cristiano Ronaldo, qui honorera sa 167e sélection ce dimanche soir contre la France, a encore faim de buts et de records.
Cristiano Ronaldo, qui honorera sa 167e sélection ce dimanche soir contre la France, a encore faim de buts et de records.  AFP

Attention, Cristiano Ronaldo sera motivé. Attendu titulaire ce dimanche soir au Stade de France, l'attaquant portugais n'a jamais marqué face aux Bleus, parmi les derniers résistants à la machine CR7 au même titre que l'Allemagne, l'Angleterre ou l'Italie. C'est souvent le genre de détails auxquels le buteur de la Juventus Turin prête attention.

Attiré par le but comme un mort de faim, il avait, par exemple, réussi avec le Real Madrid l'exploit de marquer face à la totalité des adversaires rencontrés en championnat dans sa carrière longue de neuf saisons !

France-Portugal : Cristiano Ronaldo, la machine à marquer face aux Bleus

Revenons au Portugal, avec qui Cristiano Ronaldo a touché le ciel en 2016, face à la France, à Saint-Denis, en remportant l'Euro. En septembre dernier, le quintuple Ballon d'or inscrivait un doublé en Suède, rencontre de la Ligue des nations, pour atteindre le total de 101 buts marqués en 165 sélections (sa 166e a eu lieu mercredi dernier en amical contre l'Espagne). Un record pour un joueur européen et, presque, un record mondial. Officiellement, un seul joueur devance encore Cristiano au rang des joueurs ayant le plus marqué en sélection : l'Iranien Ali Daei avec 109 réalisations en 149 sélections.

Et Lionel Messi, alors ? Rival direct de l'ère Cristiano, l'Argentin, de deux ans son cadet, n'a marqué « que » 70 buts en 138 apparitions avec l'Albiceleste. Pour évoquer l'équipe de France, son meilleur buteur s'appelle Thierry Henry avec 51 buts en 123 sélections, soit deux fois moins que Cristiano Ronaldo… Il faut se rendre compte de l'exploit : en ne comptant que les buts de l'ancien joueur de Manchester United en compétition officielle (hors amicaux), il se place à égalité avec Ferenc Puskas, légendaire buteur hongrois actif au sortir de la Seconde Guerre mondiale. Un autre temps.

Depuis 2010, la machine est lancée

En bon chercheur d'or, le Portugais lançait après son doublé en Suède : « Ce sont deux buts importants car j'ai réussi à atteindre ce record que je voulais. Maintenant, ce n'était pas une obsession, car je pense que les records arrivent de façon naturelle ». De l'après Mondial 2010 à nos jours, Cristiano Ronaldo a accéléré le pas : 89 matchs pour 78 buts, soit une moyenne de 0,87. Plusieurs explications à cela : sa croissance physique, son arrivée au Real Madrid, sa position plus haute sur le terrain… Surtout, les buts de « CR7 » provoquent des résultats collectifs bien plus grands : une demi-finale à l'Euro 2012, une victoire à l'Euro 2016 et un succès pour la première édition de la Ligue des nations en 2019.

Pour décortiquer la carrière en sélection de Cristiano Ronaldo, il faut séparer deux époques. La première court de ses débuts le 20 août 2003 à son élimination en 8e de finale de la Coupe du monde 2010, le 29 juin 2010. Dans ce laps de temps, il compte 76 sélections mais « seulement » 23 buts, soit un ratio de 0,3.

Que lui manque-t-il donc ? Le monde, bien sûr. En quatre Coupe du monde, il n'a vu les demi-finales qu'à une reprise (2006), n'arrivant pas à dépasser les huitièmes de finale (2010, 2018) ou même la phase de groupes (2004). Sa dernière chance se présentera en 2022 au Qatar. Et comptez sur ses buts pour qualifier le Portugal.