Equipe de France : Zidane ouvre la porte aux Bleus

En réponse aux propos de Noël Le Graët, l’entraîneur du Real Madrid a confirmé, ce samedi, que le poste de sélectionneur de l’équipe de France serait susceptible, un jour, de l’intéresser.

 « L’équipe de France… Ça peut être un objectif, plus tard », a admis Zinedine Zidane en conférence de presse ce samedi.
« L’équipe de France… Ça peut être un objectif, plus tard », a admis Zinedine Zidane en conférence de presse ce samedi. AFP/Gabriel Bouys

C'est un vieux fantasme de supporter de l'équipe de France : et si, quand Didier Deschamps prendra du recul, son successeur était Zinedine Zidane? Le héros de 1998 après le capitaine des Bleus champions du monde il y a près de 23 ans? Tout le monde en a envie, à commencer par les deux intéressés. Au début de l'année, Deschamps avait déjà ouvert une porte à cette éventualité en disant qu'il voyait bien son ancien coéquipier à la Juventus prendre sa suite le moment venu.

A son tour, Zidane n'a pas dit non, ce samedi, lors d'une conférence de presse à Madrid : « L'équipe de France… Ça peut être un objectif, plus tard », a admis « Zizou » en estimant qu'il y aurait « certainement une possibilité un jour. Je l'ai déjà dit il y a dix ans, quand j'ai commencé à entraîner. Ça fera partie des choses qui seront certainement possibles un jour. Mais aujourd'hui je suis ici ( NDLR : au Real Madrid ) et c'est mon devoir de penser seulement à ce que je fais. Pour le moment, je suis ici. Je profite de ce que je suis en train de faire ici. Dans le futur, on verra, on ne sait jamais. Mais tout mon esprit est ici au Real Madrid », a dit Zidane avant le match du Real à Valence dimanche (16h15) en Liga.

Soyons clairs : il n'est pas question pour le moment que Zidane s'installe sur le banc des Bleus. Deschamps est en place et bien en place et l'ancien Bordelais ne compte pas partir de Madrid tout de suite : « Ça fait presque 20 ans que je suis ici, le club m'a offert l'opportunité d'entraîner cette grande équipe et je profite chaque jour de cette chance. Ce qui se passera dans le futur, on ne sait pas. Personne ne sait s'il va changer de métier ou aller travailler ailleurs », a conclu « ZZ ».

Deschamps sous contrat jusqu'en 2022

Le triple vainqueur de la Ligue des champions avec le Real comme entraîneur répondait ce samedi matin à Noël Le Graët. Dans une interview à RTL qui sera diffusée ce samedi soir, le président de la Fédération, en lice pour sa réélection le 13 mars prochain, affirme que « si Didier (NDLR : Deschamps) arrêtait, si j'étais encore en place, la première personne que je verrais, c'est Zidane. »

Le contrat de Didier Deschamps à la tête des Bleus court jusqu'en 2022 à l'issue du Mondial au Qatar. Interrogé sur ce sujet, le dirigeant breton expliquait sur notre site le 5 février : « Il sera en fin de contrat après la Coupe du monde en 2022. Si je suis en place, il est probable que je rediscute avec Didier. Aujourd'hui, je ne suis pas certain qu'il ait envie de quitter l'équipe de France après la Coupe du monde au Qatar. Mais c'est trop tôt pour en parler. […] Le rôle de sélectionneur, ça lui va comme un gant. Il est incontestable, incontesté. »