En Alsace, plusieurs arbitres renoncent à leurs indemnités pour aider les petits clubs

Des arbitres ont décidé de renoncer à leurs frais de déplacement ce week-end afin de soutenir les clubs alsaciens touchés par la crise sanitaire.

 «Pas de spectateurs + pas de buvette = pas de recette. Soutien aux clubs, aidons-les à notre manière», annoncent les arbitres.
«Pas de spectateurs + pas de buvette = pas de recette. Soutien aux clubs, aidons-les à notre manière», annoncent les arbitres.  LP/Arnaud Dumontier

Un nouvel élan de solidarité dans le milieu du football est apparu, ce week-end, dans l'Est de la France. Et il pourrait, sans aucun doute, rapidement fait boule de neige. Pour aider les petits clubs en difficulté - en raison de la crise sanitaire - de leur District, plusieurs arbitres ont, en effet, refusé de percevoir leur indemnité sur les rencontres où ils officiaient. Leur slogan : « Pas de spectateurs + pas de buvette = pas de recette. Soutien aux clubs, aidons-les à notre manière. »

Rapidement, les réseaux sociaux se sont emparés de cette initiative et ont partagé, notamment, la note de frais signée par un certain Maxime Walther, qui arbitrait samedi la rencontre de moins de 18 ans (D 3) entre les clubs de Schirrhein et Forstfeld/Eufried, et qui comptait précisément 64 kilomètres de déplacement à partir de son domicile (Kutzenhausen).

« C'est une belle surprise, raconte Pierre Dillinger, le président de Schirrhein (Bas-Rhin), qui a eu son heure de gloire en sortant Clermont en 32e de finale de la Coupe de France en 2009, avant de tomber contre Toulouse. C'est fou, même ! On apprécie forcément les arbitres qui ont lancé cette initiative. Cet arbitre ne nous avait pas prévenus. Pour nous, c'est une économie de 56 euros, sur un budget de 1000 euros par mois. Ce n'est pas rien. »

Les buvettes des stades dans le Grand Est ont été fermées depuis ce week-end, sur ordre de la préfète, Mme Chevalier. Logiquement, leur recette est la seule source de revenus lorsque les clubs ne font pas payer l'entrée. A Schirrhein, seules les rencontres de l'équipe 1 seniors, qui joue en R1, sont ainsi payantes (6 euros).