Droits TV du foot : «Canal+ est généreux dans cette affaire», assure Xavier Couture

L’ancien président du directoire de Canal +, estime que la chaîne cryptée s’est bien comportée avec le monde du football.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Selon Xavier Couture, ancien dirigeant de la chaîne cryptée, Canal + a même été généreux vis-à-vis du foot français.
Selon Xavier Couture, ancien dirigeant de la chaîne cryptée, Canal + a même été généreux vis-à-vis du foot français. AFP/François Guillot
Ligue 1 Uber Eats

Xavier Couture, l'ancien directeur des sports de TF1 puis président du directoire de Canal + en 2002, connaît parfaitement le monde du sport et des droits télé. Pour lui, la chaîne cryptée n'a rien à se reprocher dans sa gestion des droits du foot.

Comment analysez-vous la gestion de Canal + avec le football ?

XAVIER COUTURE. Il faut regarder les choses avec simplicité et non avec passion. Le football est une activité économique, certes de passion, mais qui possède une vérité chiffrée : est-il possible pour celui qui achète les droits télé de les rentabiliser? Mediapro a prouvé qu'il n'y arrivait pas et a lâché. Le football a aussi cru que Mediapro devait posséder un pouvoir magique. Heureusement, il restait un acteur historique, traditionnel, qui connaît le monde des médias, de la production de fictions et intervient sur le sport. Cet acteur, il n'y en a qu'un et c'est Canal +. Et il a accepté de revenir et de faire son métier. C'est le seul qui est raisonnable dans cette affaire. Le seul qui connaît son métier car il acquiert les choses au vrai prix. Cet accord est rationnel. Pas revanchard.

Droits TV du foot : «Canal+ est généreux dans cette affaire», assure Xavier Couture

Selon vous, Canal + a-t-il joué sa partie avec sang-froid ?

Ce business, ce n'est pas une histoire de poker menteur. Les choses se font par rapport à la réalité économique. Bien sûr, dans cette négociation, certains se montrent plus habiles que d'autres, mais ce n'est pas le fond de l'affaire. Là, il restait un seul acheteur sur la place et un vendeur qui doit absolument vendre. Ce n'était pas l'affaire la plus compliquée du monde. Et on peut même considérer que Canal a été généreux dans cette affaire.

Pourquoi ?

Parce que la chaîne n'était pas aux abois. Elle n'avait pas perdu d'abonnés en perdant une partie du foot français. Le groupe Canal a été très généreux en sauvant le foot français. Car il a accepté, après quelques épisodes malheureux, de nettoyer la situation.

Comment seront les relations à l'avenir entre le foot français et Canal + ?

J'espère que tout le monde a compris que la réalité économique devait s'imposer à tous. On peut gloser et faire un roman en expliquant que la chaîne a mis le foot à genoux. Mais, au-delà de ce romanesque, il fallait juste revenir à la raison : Canal était le partenaire historique et a fait preuve d'une forme de résilience en acceptant d'oublier le passé récent afin de sauver la fin du championnat. Canal est généreux dans cette affaire, il ne faut pas dire autre chose. La chaîne n'a pas fait de hold-up à vil prix sur le foot. Bien au contraire. Et le foot français est redevenu raisonnable. On revient dans l'ère du rationnel.

Newsletter PSG express
Nos informations sur le club de la capitale
Toutes les newsletters

Canal + est-il parti pour redevenir pour longtemps le diffuseur principal du football français ?

A horizon visible, j'ai envie de dire oui, car on ne voit pas qui d'autre, aujourd'hui, peut avoir les moyens de rentabiliser une telle mise. Mais la vie a montré que le foot reste quelque chose d'attractif. Bien malin qui peut dire que ce marché est gelé pour très longtemps. Mais la Ligue, avant de refaire une mauvaise manière à Canal +, y réfléchira désormais à deux fois.