Droits TV de la L1 : Canal + trouve un accord avec la LFP pour la saison en cours

À la suite de la crise des droits TV consécutive à la défaillance de Mediapro, opérateur de la chaîne Téléfoot, Canal + diffusera la fin de la saison de Ligue 1.

 La chaîne cryptée sera le diffuseur de la Ligue 1 jusqu’à la fin de la saison 2020 -2021.
La chaîne cryptée sera le diffuseur de la Ligue 1 jusqu’à la fin de la saison 2020 -2021.  AFP/Frank Fife
Ligue 1 Uber Eats

Est-ce enfin l'issue tant attendue du pathétique et dramatique feuilleton des droits télé dans le football français? Il s'agit en tout cas d'un épilogue provisoire depuis la défaillance du diffuseur sino-espagnol Mediapro cet automne, quand 80 % des droits TV du foot français étaient vacants.

Ce jeudi, la Ligue de Football Professionnel et le Groupe Canal + ont annoncé dans un communiqué qu'ils avaient finalement trouvé un accord concernant les droits audiovisuels de la Ligue 1 Uber Eats et de la Ligue 2 BKT pour la saison 2020-2021.

L'annonce intervient à l'issue d'un conseil d'administration que la LFP avait réuni en urgence ce jeudi suite à l'échec de son appel d'offres en début de semaine. Dans les faits, le groupe dirigé par Vincent Bolloré disposera - à partir de la 25e journée de Ligue 1 et de Ligue 2 programmée le week-end du 14 février et jusqu'à la fin de la saison - des droits audiovisuels exclusifs. Les abonnés du groupe Canal + auront donc accès, en direct et en intégralité, à l'ensemble des matchs de Ligue 1 (vendredi, samedi et dimanche) et à huit des dix matchs de Ligue 2, les deux autres étant diffusés sur BeIN.

La LFP devrait donc récupérer un montant global de 688 M€ contre les 1,153 Mds€ initialement prévus

Outre les droits de ces matchs, Canal + disposera de l'intégralité des droits magazines en semaine et le week-end. « À la suite de l'appel d'offres déclaré infructueux cette semaine, la Ligue de Football Professionnel et le Groupe Canal + se félicitent d'avoir trouvé une solution globale permettant d'exposer les matchs de Ligue 1 Uber Eats et de Ligue 2 BKT à un large public pour la saison 2020-2021 », indique le communiqué commun.

En plus de régler les trois fois 56 M€ (une traite ce vendredi, une en avril, une en juin) prévus pour le lot 3, Canal va donc juste rajouter 35 M€ supplémentaires plus les 3 M€ pour diffuser OM - PSG dimanche soir.. La LFP devrait donc récupérer un montant global de 688 M€ pour la Ligue 1 cette saison (370 M€ de Canal +, 246 M€ de Mediapro, 42 M€ de Free et 30 M€ de BeIN Sports) contre les 1,153 Mds€ initialement prévus. Soit une baisse d'environ 49% par rapport aux promesses nées de l'accort avec Mediapro.

Mais Canal +, qui avait entamé un bras de fer avec les instances de la LFP après le fiasco de Mediapro, se présente comme le sauveur du football français. 80 % des droits TV du foot français étaient vacants depuis la défaillance du diffuseur sino-espagnol Mediapro cet automne. L'accord trouvé entre Canal et la LFP ne couvre que la fin de la saison 2020-21.

Dans cette crise des droits TV, après avoir laissé entendre qu'elle ne participerait pas à un nouvel appel d'offres, la chaîne cryptée était parvenue mercredi, au terme d'une consultation expresse, à décrocher la co-diffusion avec Téléfoot du sommet de Ligue 1 OM-PSG, dimanche soir à 21 heures.

Que va faire Canal de sa plainte en justice ?

Le 13 janvier, Canal + avait déjà retransmis le Trophée des champions opposant les mêmes équipes, lui aussi co-diffusé avec Téléfoot et qui avait rassemblé 1,4 million de téléspectateurs.

Newsletter PSG express
Nos informations sur le club de la capitale
Toutes les newsletters

Une question reste en suspens. Cet accord limité dans le temps met-il fin aux actions judiciaires intentées récemment par Canal + ? Le groupe de Bolloré avait contesté le récent appel d'offres de la Ligue portant sur 80 % des droits (le reste appartenant justement à Canal). La chaîne cryptée estime avoir payé le lot 3 beaucoup trop cher et réclamait auprès de la Ligue un appel d'offres global portant sur l'intégralité des droits.