Croatie-France : Lloris loue la «mentalité de gagnants» des Bleus

Les joueurs de l’équipe de France admettent avoir eu des difficultés à contenir la Croatie, ce mercredi, mais ils insistent sur l’état d’esprit qui les a fait gagner.

 A l’image d’Hugo Lloris, les Bleus se sont démenés pour garder leur avantage.
A l’image d’Hugo Lloris, les Bleus se sont démenés pour garder leur avantage.  LP/Guillaume Georges

Encore décisif ce mercredi soir à Zagreb avec des arrêts déterminants notamment en fin de match, Hugo Lloris le gardien de l'équipe de France a salué l'état d'esprit de ses partenaires. Une équipe de France victorieuse en Croatie (2-1) pour la 4e journée de la Ligue des nations et qui, selon lui, ne baisse jamais les bras.

« Je crois qu'il y a une mentalité de gagnants en équipe de France. On essaie de la cultiver depuis quelques années, à l'image de notre entraîneur, a indiqué le capitaine de la sélection tricolore. En deuxième période, c'était moyen. On a été asphyxié par notre adversaire. On a joué un petit peu trop bas et on a eu du mal à conserver le ballon. Ils ont eu la maîtrise donc on a souffert. Encore une fois, on a fait les efforts et à 1-1, ça se joue à des détails, ça aurait pu basculer en leur faveur. Mais on a fait en sorte, avec un très joli but, de prendre l'avantage et de le garder. »

« On a su souffrir »

Premier buteur des Bleus dès la 8e minute, Antoine Griezmann note aussi des difficultés dans le jeu des Bleus, mais il relève la persévérance de cette équipe et le caractère létal de ses attaques. « C'était un match compliqué, pas très beau à voir jouer, pas très beau à jouer non plus, souligne le Mâconnais. Le terrain était gras, difficile, avec un adversaire qui avait envie de gagner. On a su souffrir et le plus important est de gagner, de montrer qu'on est costaud défensivement et que devant, chaque petite occasion peut faire but. »

Steven Nzonzi, le milieu de terrain de Rennes, titulaire ce mercredi en Croatie fait un constat identique et identifie la principale force de cette formation. « C'est de rester solide, de ne rien lâcher, et de continuer à pousser, insiste la sentinelle des Bleus. Comme ça, on arrive à rester dans le match même quand on concède un but. Même si ce n'est pas toujours facile. »

VIDÉO. Croatie-France (1-2) : « Le bol d'air frais de Griezmann »