Info Le ParisienSportsFootball

Covid-19 dans le foot : la demande d’allègement du protocole étudiée ce vendredi

La cellule interministérielle de crise pourrait se pencher sur la demande de la Ligue de Football de modifier le protocole sanitaire.

 Certains joueurs du PSG ont été testés positifs au Covid-19. Les autorités sanitaires et politiques vont étudier un allègement du protocole sanitaire actuellement en vigueur en Ligue 1.
Certains joueurs du PSG ont été testés positifs au Covid-19. Les autorités sanitaires et politiques vont étudier un allègement du protocole sanitaire actuellement en vigueur en Ligue 1.  LP/Arnaud Journois

Une cellule interministérielle de crise (CIC) devrait se réunir ce vendredi après-midi. Si elle se penchera sur la demande de la Ligue Professionnelle de football (LFP), qui souhaite alléger le protocole sanitaire afin d'éviter les reports de matchs, il n'est pas certain que des arbitrages soient rendus dès ce soir. La multiplication des cas de Covid au PSG, dans un contexte particulier de vacances à Ibiza, ne devrait pas avoir d'influence sur l'orientation de la CIC qui base avant tout ses décisions sur des critères d'ordre scientifique et juridique.

L'enjeu de la réunion de la CIC n'est pas de savoir quand un match doit avoir lieu et avec combien de joueurs - « ceci est du ressort de la Ligue », nous précise-t-on au niveau de l'Etat - mais de définir la disponibilité d'un joueur testé positif ou qui a été en contact avec une personne contaminée. La Ligue de football attend notamment de savoir comment un club doit traiter un cas contact et donc quels sont les joueurs qui restent à la disposition du club.

Tests réguliers et traçabilité des cas

Si on applique le droit commun, un cas contact est placé à l'isolement durant 7 jours, avant d'être à nouveau testé et d'être autorisé au bout de 7 jours encore à se mêler à un groupe de personnes. La décision concernant la procédure qu'il convient de mettre en place est du ressort des ARS (Agences régionales de santé). Des disparités peuvent exister selon les régions et donc les clubs touchés par des cas de Covid-19, l'ARS pouvant tout à fait demander que tout l'effectif, voire l'ensemble du club, soit placé à l'isolement. « L'autre enjeu pour la CIC est donc de savoir si on peut s'assurer que la règle soit la même dans toute la France ». Une règle commune pour toutes les ARS et donc pour tous les clubs professionnels qui seraient touchés par un cas de Covid.

La Ligue de Football met en avant le fait que les footballeurs professionnels sont très régulièrement testés et que la « traçabilité » permet, par exemple, de savoir qu'à J-2 ou J-3 s'ils étaient négatifs. La période d'isolement pourrait donc être réduite, ce qui permettrait aux « cas contact » de poursuivre l'entraînement (même en groupes restreints) et d'assurer un effectif suffisant pour assurer la tenue des matchs de championnat.

« Quels sont les cas contacts qui doivent être isolés, pour combien de temps et dans quelles conditions ? Et donc comment qualifier un joueur de disponible ? Ce sont ces réponses qu'attend la Ligue de football », nous précise une source proche du gouvernement. Une fois ces réponses obtenues, elle pourra ensuite mettre en place son nouveau protocole sanitaire. Avec un principe : tant que 20 joueurs de l'effectif (à puiser dans une liste de 25 à 30 joueurs par exemple) sont négatifs, le match est maintenu.