Covid-19 : Corentin Tolisso se fait tatouer, le Bayern voit rouge

Le club bavarois n’a guère apprécié que son milieu de terrain viole les règles de protection édictées par la ligue allemande de football… pour un tatouage.

 Le joueur français Corentin Tolisso va devoir payer une forte amende à son club dont le montant sera reversé à des œuvres caritatives.
Le joueur français Corentin Tolisso va devoir payer une forte amende à son club dont le montant sera reversé à des œuvres caritatives. LP/Guillaume Georges

Corentin Tolisso aime beaucoup les tatouages. Mais le dernier en date, effectué cette semaine, va lui coûter cher. Très cher. Le Bayern Munich n'a en effet guère apprécié que le champion du monde tricolore viole les règles de protection contre le coronavirus édictées par la Ligue allemande (DFL) pour se faire décorer l'épiderme.

« Corentin Tolisso a violé ces règles, bien que notre direction sportive ait régulièrement et clairement communiqué, a expliqué le président du conseil d'administration bavarois Karl-Heinz Rummenigge, passablement énervé. Nous ne tolérerons pas ce genre de violation, et nous allons infliger à Corentin Tolisso une sanction financière douloureuse, dont le montant sera versé à des œuvres caritatives. »

En attendant, l'ancien milieu de terrain lyonnais, blessé, ne figurait pas sur la feuille de match pour la rencontre de Bundesliga contre Hoffenheim ce samedi après-midi. Deux joueurs du Bayern (Leon Goretzka et Javi Martinez) sont en quarantaine et donc indisponibles après avoir été testés positifs. En Allemagne, aucune rencontre n'a encore été reportée cette saison à cause de la pandémie.

Le Hertha Berlin plus clément avec Cunha

« Nous sommes reconnaissants que les matches puissent actuellement avoir lieu malgré la situation , poursuit Rummenigge. Pour ça, les joueurs, entraîneurs et membres des staffs doivent adhérer de manière exemplaire au protocole mis en place. »

Tolisso n'est pas le seul à avoir eu une envie pressante de se faire tatouer. L'attaquant du Hertha Berlin Matheus Cunha a lui aussi été pris par la patrouille. Les dirigeants berlinois se sont montrés un peu plus compréhensifs. « Il s'est rendu compte de son erreur et va faire un don à une institution sociale, a déclaré le directeur sportif Arne Friedrich. Cela règle le problème et nous allons de l'avant… »