Coupe de France : le car de Louhans-Cuiseaux repart en oubliant un joueur sur une aire d’autoroute

Dimanche, un joueur du club de Saône-et-Loire (National 2) a été fortuitement oublié sur une aire d’autoroute par son équipe, alors que celle-ci faisait route pour disputer un match de Coupe de France à Belfort…

 Oublié sur une aire d’autoroute, Thierry Njoh-Eboa a dû commencer la rencontre de Coupe de France sur le banc des remplaçants.
Oublié sur une aire d’autoroute, Thierry Njoh-Eboa a dû commencer la rencontre de Coupe de France sur le banc des remplaçants. LP/Arnaud Journois

Rien ne dit à ce stade si Louhans-Cuiseaux, club de National 2 (4e division), sera le « Petit Poucet » de l'édition 2021 de la Coupe de France. Toujours est-il que le club de Saône-et-Loire, un peu comme dans le conte de Charles Perrault, présente le fâcheux travers d'abandonner ses enfants derrière lui.

Ainsi, Thierry Njoh-Eboa, 27 ans, latéral gauche, n'est pas près d'oublier le déplacement de Louhans à Belfort (N2) à l'occasion du 7e tour de la compétition dimanche après-midi. En effet, après deux heures de route, les dirigeants ont décidé de faire une halte sur l'aire de repos de Besançon Marchaux. Staff et joueurs, répartis en deux minibus, ont profité de cet arrêt pour s'alimenter et satisfaire leurs besoins naturels.

Après trente minutes de pause, tout le monde a repris sa place direction Belfort et le stade Serzian où les Bourguignons avaient rendez-vous en vue de la rencontre. Tout le monde sauf… Njoh-Eboa, oublié sur l'aire d'autoroute !

Il a quand même participé à la victoire de son équipe

Arrivé à Belfort, le club louhannais, longtemps pensionnaire de Ligue 2, s'est rendu compte de sa boulette et a dépêché une voiture pour refaire les 100 kilomètres en sens inverse et récupérer son joueur. Ce dernier, qui devait être titulaire, s'est retrouvé sur le banc des remplaçants. Cette aventure n'a apparemment pas trop perturbé les Bourguignons qui ont rapidement scellé leur qualification sur le terrain de Belfort (3-1).

Quant à Njoh-Eboa, qui évoluait à Sedan la saison dernière, il est entré en cours de partie, à l'heure de jeu, en remplacement d'Ibou Cissé, un milieu défensif averti quelques minutes plus tôt.

L'histoire ne dit pas dans quelles proportions les Bourguignons ont célébré leur succès dans la foulée de leur qualification. Mais il y a fort à parier qu'après les réjouissances et la douche, Njoh-Eboa n'a pas été le dernier à prendre place dans le bus du retour.