Agression de Yuriy : l’ACBB, ancien club de foot du collégien, sous le choc

Le club de Boulogne-Billancourt est très affecté par la terrible agression dont a été victime son ancien jeune licencié à Paris.

 Passionné de football depuis son enfance, Yuriy évoluait au poste de milieu relayeur avec les U14 de l’ACBB.
Passionné de football depuis son enfance, Yuriy évoluait au poste de milieu relayeur avec les U14 de l’ACBB. DR

Les images de son agression tournent en boucle depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux. Le 15 janvier, Yuriy, 15 ans, qui a pratiqué le football au PUC puis à l'ACBB pendant plusieurs années, était victime d'un lynchage sur la dalle de Beaugrenelle à Paris XVe. Hospitalisé dans un état critique et victime de nombreuses fractures, l'état de santé du jeune homme reste à ce jour préoccupant. Il n'a pas retrouvé l'usage de la parole et il ne peut pas marcher.

Ce week-end, le champion du monde Antoine Griezmann et Demba Ba, l'attaquant d'Istanbul Basaksehir, ont apporté des messages de soutien à Yuriy sur leur compte Twitter. « Force à toi Yuriy et bon rétablissement », a écrit l'attaquant du FC Barcelone. « Quelle bande de lâche, ils me donnent envie de vomir ces gens-là. Courage à toi Yuriy », a déclaré Demba Ba.

Il a découvert, ce lundi, l'avalanche de messages de soutien qui lui étaient adressés. Yuriy était, selon sa mère, « très touché, avec les larmes aux yeux » par les paroles réconfortantes des footballeurs. Car l'adolescent est un passionné de football depuis son enfance. Après avoir évolué un an à Fontenay-aux-Roses puis deux ans au PUC (Paris Université Club), Yuriy avait signé une licence la saison dernière à l'ACBB. Il avait été repéré par le club de Boulogne-Billancourt lors d'une détection au printemps 2019. C'était un garçon discret qui évoluait au poste de milieu relayeur avec les U14 Ligue. Doué, l'adolescent avait même passé un essai à Orléans, club pro, l'an passé. Les retours étaient positifs mais après l'arrêt puis la fin des championnats amateurs, rien n'avait abouti.

«On espère le revoir vite au stade quand il ira mieux»

A la rentrée, le jeune joueur avait participé à plusieurs entraînements en U15 au mois de septembre avant de décider de se consacrer à un nouveau sport. « Yuriy est un garçon respectueux, poli et investi, avance Julio Arqueros, président de la section foot de l'ACBB. On est encore sous le choc de cette terrible agression d'une violence inouïe et bestiale. Tout le club est derrière lui. On souhaite qu'il se remette rapidement. »

Très choqués par la nouvelle, ses anciens coéquipiers ont pris l'initiative de faire plusieurs photos de soutien. Sur l'une d'entre elles, on les voit former un Y sur la pelouse du stade Le Gallo. Des maillots et des ballons dédicacés ont été remis à la maman de Yuriy. Une vidéo a même été évoquée ce week-end. « On espère le revoir vite au stade quand il ira mieux, déclare Julio Arqueros. Nous allons prochainement faire un atelier sur le civisme avec les jeunes et leurs parents. On veut en profiter pour les faire réfléchir plus globalement sur les problèmes de violence qui ne faiblissent pas sur et en dehors des terrains. »

Côté enquête, si aucune interpellation n'a encore eu lieu, les policiers travaillent toujours sur la piste de la rivalité entre bandes. Yuriy était porteur d'un tournevis au moment de son passage à tabac, nous a confirmé une source proche de l'enquête.