Action contre Canal + et BeIN : «Les abonnés au foot payant sont les dindons de la farce»

Vincent Durand, l’avocat représentant les abonnés de Canal + et BeIn Sports qui réclament le remboursement des mois sans foot à la télévision pendant le confinement, annonce un durcissement de son action.

 Les diffuseurs du foot à la télé se disent prêts à négocier, mais pas à rembourser intégralement les abonnements.
Les diffuseurs du foot à la télé se disent prêts à négocier, mais pas à rembourser intégralement les abonnements.  LP/Icon Sport/Aude Alcover

Payer un abonnement avec un diffuseur pour regarder du football à la télévision ressemble de plus en plus à une activité risquée. Avant même les inquiétudes liées aux doutes concernant Mediapro, le nouveau diffuseur de la L1 et de la L2, à honorer son contrat, beaucoup d'abonnés se sont retournés contre Canal + et BeIn Sports après le confinement. Ceux-ci estiment que les deux diffuseurs ont continué à prélever les abonnements alors que les championnats de L1 et L2 étaient arrêtés.

Dans le cadre d' une action de groupe, le cabinet Active Avocats a mené la procédure. Son représentant, Me Vincent Durand, également vice-président démissionnaire de la commission juridique de la Ligue de football professionnel (LFP), estime que le litige devra être tranché par la justice.

Où en la procédure menée par des abonnés qui réclament à Canal + et BeIn Sports le remboursement de leur abonnement ?

Me VINCENT DURAND. La procédure suit son cours. On continue de discuter. Canal + a fait une proposition écrite d'un dédommagement de 25 % sur trois mois d'abonnement. Quant à BeIn Sports, ils se disent disposés à négocier mais sans faire de propositions. Clairement, les deux groupes jouent la carte de l'épuisement et essayent juste de gagner du temps.

Qu'ont décidé les abonnés que vous représentez devant la proposition de Canal + ?

Sur 1395 dossiers constitués, seuls 5 ont accepté. Les autres réclament qu'on leur rembourse intégralement des abonnements sans football. Là, on ne me laisse plus d'autre solution que d'aller devant le tribunal. Et plus nombreux seront les abonnés lésés à nous rejoindre, plus l'action sera puissante.

Les doutes pesant désormais sur la capacité de Mediapro à tenir ses engagements financiers renforcent-ils la défiance vis-à-vis des diffuseurs ?

Les gens vont effectivement se lasser. J'ai l'impression que certains misent sur un retour chez eux des abonnés de Téléfoot. Mais une deuxième vague de contestation des téléspectateurs va monter. Les abonnés au foot payant sont les dindons de la farce. On voit bien qu'il y a un jeu de dupes des diffuseurs qui profitent de la faiblesse et du manque de cohésion des organes de représentation du football français.

Votre action comme avocat est-elle compatible avec vos fonctions à la LFP ?

Je me suis mis en retrait dès le mois de mai dans l'intérêt de la LFP. Je viens de démissionner de mon mandat pour être plus libre dans mon action.