AC Milan : Zlatan réussit un doublé et affirme qu’il rajeunit… comme Benjamin Button

Auteur de deux buts face à Bologne pour la première journée de Série A, le Suédois, 38 ans, s’est comparé à Benjamin Button, ce personnage de film qui rajeunit en vieillissant…

 Grâce à un pénalty peu après la pause, Ibrahimovic s’est offert un doublé pour les débuts de l’AC Milan dans l’exercice 2020/2021.
Grâce à un pénalty peu après la pause, Ibrahimovic s’est offert un doublé pour les débuts de l’AC Milan dans l’exercice 2020/2021. AFP/Miguel Medina

Physiquement, Zlatan Ibrahimovic n'est pas l'exact sosie de Brad Pitt. L'attaquant suédois, 39 ans le 3 octobre, s'est pourtant attribué le rôle de Benjamin Button, tenu par l'Américain en 2008 d'après la nouvelle fantastique de Francis Scott Fitzgerald, après son doublé avec l'AC Milan face à Bologne, lundi soir, pour la première journée de Série A.

Toujours aussi subtil dans l'art conjugué de la mégalomanie et du second degré, l'ancien buteur du PSG s'est comparé à ce drôle de personnage qui naquit à 80 ans et vécu sa vie à l'envers, sans pouvoir arrêter le cours du temps. Qu'on se le dise, le Zlatan se bonifie avec l'âge et se rapproche des 500 buts marqués en club depuis ses débuts à Malmö… en 1999.

« Si j'avais eu 20 ans ce soir (lundi soir), j'aurais marqué quatre buts, pas deux, mais heureusement j'en ai 39. Je suis comme Benjamin Button : je suis né vieux, mais je vais mourir jeune », a plaisanté l'incomparable Zlatan après le match.

Convaincu de l'état de forme d'Ibrahimovic, qui était en fin de contrat, le club lombard n'a pas hésité à prolonger l'un de ses acteurs majeurs d'une saison pour 7 millions d'euros. Bien vu. L'ancien joueur de l'Inter, de Barcelone, du PSG, de Manchester United ou du Los Angeles Galaxy a ouvert le score d'une tête piquée (35e) avant d'enfoncer le clou sur un pénalty en force (50e). Ratant même le triplé dans un face-à-face mal négocié avec le gardien de Bologne (63e).

Bain de jouvence

« L'équipe a bien travaillé : il est clair que nous ne sommes pas encore à 100 %, mais il était important de bien commencer, a expliqué le vétéran scandinave. L'objectif est de faire mieux que l'année dernière (NDLR : sixièmes du championnat à 17 points de la Juventus.) Cette année, nous devons penser de match en match, jouer avec confiance, comme si c'était toujours une finale. » Plongé dans son bain de jouvence, Zlatan ne manque pas d'appétit.

« Les six derniers mois que nous avons faits ont démontré que nous pouvons atteindre certains objectifs, soufflait-il lorsqu'il a décidé de rester en Lombardie. Mais nous ne devons pas oublier que nous n'avons rien gagné. Dans ma tête, l'objectif est toujours de gagner quelque chose. Cette saison, nous devons gagner quelque chose. » Prochaine représentation dimanche à Crotone…