Football : « ce n’est pas la vraie Coupe de France »

Au repos forcé samedi, Le Paris FC et Chambly effectuent leurs débuts en Coupe de France ce mardi, respectivement au Havre et à Valenciennes. Mais la formule revisitée est loin de convaincre les deux clubs de Ligue 2.

 Pour cause de pandémie, la formule de la Coupe de France ce rapproche de celle de la Coupe de la Ligue.
Pour cause de pandémie, la formule de la Coupe de France ce rapproche de celle de la Coupe de la Ligue.  LP / Icon Sport / Andre Ferreira

Un tirage par zone géographique à quatre équipes, des matchs entre Ligue 2 avant de retrouver la Ligue 1*… Coincé en semaine, entre deux journées de championnat, ce 8e tour de la Coupe de France 2021 version pandémie, a des allures de tour préliminaire de la défunte Coupe de la Ligue. Il ne déchaîne d'ailleurs pas un enthousiasme débordant du côté de Chambly et au Paris FC, qui sont restés au repos forcé ce week-end.

A Chambly, qui se déplace à Valenciennes, l'histoire récente a été marquée par plusieurs parcours et exploits en Coupe de France alors que le club était encore amateur : 16e de finale en 2016 (élimination de Reims 4-1) en 2017, demi-finale en 2018 (avec notamment l'élimination de Strasbourg).

«C'est une saison particulière, on doit s'adapter mais je n'aime pas ce format, regrette l'entraîneur Bruno Luzi. Ce n'est pas la vraie Coupe de France, celle qu'on a connue et avec laquelle on a eu une belle histoire. Le charme de cette compétition, c'est de rencontrer des équipes qu'on n'a pas l'habitude de jouer, même si parfois c'est sur des terrains compliqués. Mais nous, on a été dans la position du petit et là on ne va pas retrouver cette atmosphère. »

Girard : « C'est la Coupe de France de la Ligue »

La perspective de voir les clubs amateurs rentrer en lice, s'éloigne en effet jour après jour. « Castex a bien dit que l'ouverture des restaurants et une reprise du foot amateur, c'était pour bientôt, ironise Bruno Luzi. On n'est pas des lapins de six semaines… On a vite compris que c'était une Coupe de la Ligue déguisée. Mais eux décident et nous on s'exécute. Je suis conscient des enjeux financiers et de sponsoring pour la Fédération, mais ils auraient pu faire les choses un peu mieux. Là, il n'y a pas de tirage intégral, et on va d'abord bien écrémer la L2 car il ne faudrait surtout pas que les clubs de L1 se fassent éliminer trop tôt… »

Du côté du Paris FC, qui se rend au Havre, un adversaire qu'il retrouvera le 6 février prochain en L2, René Girard est aussi dubitatif. « C'est la Coupe de France de la Ligue (sic), sourit le coach du PFC. On peut l'interpréter comme on veut mais c'est original, on n'avait encore jamais connu ça. Le charme de Dame Coupe, c'est la surprise, le tirage, savoir qui allait où et comment… Là, ça change la donne. Mais la Coupe reste quand même un challenge qui plaît toujours. » Malgré leurs doutes sur la formule, les deux clubs de L2 ne veulent pas galvauder cette compétition au rabais. « On n'a pas assez de marge en ce moment pour prendre ce genre de match par-dessus la jambe. Avec le report du match à Valenciennes, on fera un peu moins tourner que prévu », explique Girard qui est encore privé de nombreux joueurs (Nomenjanahary, Belaud, Caddy, Lopez, Guilavogui, Ndiaye..) et intègre les jeunes Camara, Pembele et Thomas Nemouthé. Arrivé de Lens, lundi dernier, le gardien Didier Desprez sera titulaire.

« On est des compétiteurs donc une fois sur le terrain, on est là pour gagner. Ça va nous permettre de préparer Grenoble et ceux qui jouent un peu moins de se montrer », appuie l'entraîneur de Chambly Bruno Luzi qui laissera notamment au repos Pinoteau, Guezoui et Correa.

*En cas de qualification, le Paris FC se rendra à Lorient et Chambly à Reims pour les 32e de finale les 9, 10 ou 11 février.

Newsletter L'essentiel du matin
Un tour de l'actualité pour commencer la journée
Toutes les newsletters

LES FICHES

LE HAVRE - PARIS FC, mardi (16 heures), stade Océane.

Paris FC : Desprez, Demarconnay - Abdi, Chergui, Kante, Bamba, Nemouthe, Hanin - Camara, Mandouki, Name, Camara, Martin, Arab, Diakité - Laura, Pembelé, Boli. Entr. : Girard.

VALENCIENNES - CHAMBLY, mardi (18 heures), stade du Hainaut.

Chambly : Pontdemé, Le Roy - Soubervie, Jaques, Derrien – Camelo, El Hriti, Delos - Callegari, Popelard, Beaulieu, Flochon, Danger - Doucoure, Zabou, Badu, Stojanovski – Susnjara. Entr. : Luzi.