Droits TV du foot : appel d’offres infructueux, aucun prix plancher atteint

Après le retrait de Mediapro, le football français, en crise, remet ses droits en jeu. Sans succès pour l’instant, puisque aucun diffuseur n’a été retenu ce lundi.

 Canal +, qui conteste les modalités de la procédure de consultation lancée par la LFP, n’a pas souhaité participer à l’appel d’offres (illustration).
Canal +, qui conteste les modalités de la procédure de consultation lancée par la LFP, n’a pas souhaité participer à l’appel d’offres (illustration). LP/Olivier Arandel
Ligue 1 Uber Eats

Ce lundi, le football français ne s'est toujours pas trouvé de nouveau diffuseur pour ses championnats de Ligue 1 et Ligue 2. Après une journée où les candidats à l'appel d'offres lancé par la Ligue de football devaient déposer leurs dossiers, l'instance qui gère le football professionnel a dû se résoudre à constater qu'aucun candidat ne remplit les conditions souhaitées.

Parmi les quatre offres transmises, aucune n'a atteint les prix de réserve fixés par la LFP pour ces six lots en compétition (4 pour la L1 et 2 pour la L2). Selon plusieurs sources, DAZN, Discovery, Amazon et Exprim, la société de Jean-Michel Roussier actuellement directeur éditorial de Téléfoot la chaîne, sont les quatre opérateurs ayant déposé des candidatures ce matin.

La LFP se donne entre 24 et 48 heures

Ni Canal +, ni beIN Sports, ni Altice pour RMC Sport, ne se sont portés candidats. La chaîne cryptée avait fait savoir à la Ligue la semaine dernière qu'elle ne candidaterait pas. Le diffuseur historique de la L1 exige en effet de la Ligue une consultation globale des droits audiovisuels, et non pas sur les 80 % anciennement détenus par Mediapro.

Vincent Labrune, président de la Ligue, et le comité de pilotage qu'il avait nommé pour étudier le contenu des offres, ont informé ce lundi soir le conseil d'administration de la LFP du caractère infructueux de cet appel d'offres. Les dirigeants du foot français se donnent désormais entre 24 et 48 heures pour savoir quelle position adopter. Théoriquement, ils peuvent désormais négocier de gré à gré avec des opérateurs intéressés. Mais avec qui? Canal + qui a assigné la Ligue en justice ne discutera que sur l'ensemble des lots de la Ligue 1. La Ligue va-t-elle s'y résoudre?