VTT : Pauline Ferrand-Prévot sacrée championne d’Europe

Une semaine après son nouveau titre mondial, la Française a remporté le Championnat d’Europe ce samedi en Suisse, pour étoffer son incroyable palmarès.

 Pauline Ferrand Prévot célèbre son nouveau titre : celui de championne d’Europe.
Pauline Ferrand Prévot célèbre son nouveau titre : celui de championne d’Europe. EPA/MAXPPP/SAMUEL GOLAY

Il manquait encore un titre à son immense palmarès : celui de championne d'Europe. L'oubli est réparé. Pauline Ferrand-Prévot a remporté pour la première fois, ce samedi midi à Monte Tamaro en Suisse, l'épreuve de cross-country des championnats d'Europe. La Française s'impose pile une semaine après avoir enfilé le maillot arc-en-ciel de championne du monde de la spécialité en Autriche.

La blonde tricolore a fait comme il y a une semaine : elle a gagné largement en réalisant un vrai cavalier seul. Après le premier des cinq tours de la course, elle avait déjà 14 secondes d'avance sur sa principale rivale, la Néerlandaise Anne Terpstra. Cet écart n'a, ensuite, jamais cessé d'augmenter : 25 puis 44 secondes au fil des tours pour permettre à la native de Reims de passer une journée sans angoisse pour gérer sa marge de manœuvre.

«Je voulais finir cette année sur une bonne note. L'an dernier, après mon titre mondial, j'avais gagné une étape de Coupe du monde aux États-Unis avant de partir au test event de Tokyo (en octobre). Mais je m'étais cassé le nez sur cette dernière course de la saison et j'avais abandonné donc je gardais un goût d'inachevé de cette fin de saison, explique la tricolore. Là, je voulais vraiment terminer sur une bonne note pour passer un bon hiver et garder des pensées positives sur cette saison ».

Pauline Ferrand-Prévot s'est finalement imposée en 1h13'23'' pour devancer Terpstra de 40 secondes sur la ligne d'arrivée. Avec ce nouveau trophée, Pauline Ferrand-Prévot, 28 ans, agrandit encore un peu plus son palmarès déjà riche de trois titres mondiaux de VTT cross-country (2015, 2019, 2020), un titre mondial sur route (2014), un autre en cyclo-cross (2016) et des titres de championnes de France à la pelle. En y regardant de plus près, il lui en manque encore un, le plus beau : la médaille d'or olympique qu'elle ira chercher l'été prochain, si tout va bien, à Tokyo.