Tour de France : trois choses à savoir sur le phénomène Pogacar

Sauf surprise de dernière minute, la Slovène de 21 ans va remporter son premier Tour de France grâce à son incroyable victoire ce samedi lors du contre-la-montre entre Lure et la Planche des Belles Filles.

 Le Slovène Tadej Pogacar a dépossédé Primoz Roglic du maillot jaune après une victoire écrasante dans le contre-la-montre de La Planche des Belles Filles ce samedi.
Le Slovène Tadej Pogacar a dépossédé Primoz Roglic du maillot jaune après une victoire écrasante dans le contre-la-montre de La Planche des Belles Filles ce samedi. REUTERS/Benoit Tessier

Incroyable! Le peloton a vécu un retournement de situation digne des 8 secondes entre Greg Lemond (vainqueur) et Laurent Fignon (2e) à l'issue de la dernière étape du Tour de France en 1989. Tadej Pogacar a, en effet, ravi le maillot jaune à son compatriote Primoz Roglic en écrasant le contre-la-montre entre Lure et la Planche des Belles Filles ce samedi lors de l'avant-dernière étape de la Grande Boucle.

Bientôt le plus jeune vainqueur du Tour. On voit mal comment Tadej Pogacar, qui compte désormais 59 secondes sur son dauphin, Primoz Roglic, pourrait laisser échapper la victoire finale. Il s'apprête à remporter son premier tour avant de fêter ses 22 ans lundi. A 21 ans et 363 jours, le natif de Klanec va devenir dimanche soir - sauf catastrophe - le plus jeune vainqueur de l'histoire du Tour de France depuis 1947, et effacer des tablettes son prédécesseur au palmarès, Egan Bernal qui avait paradé sur les Champs-Elysées avec le maillot jaune à 22 ans, 6 mois et 15 jours.

Sur les traces d'Eddy Merckx. Après les deux succès de Pogacar en montagne, certains le voyaient faire allégeance à son compatriote, numéro un mondial et plus âgé que lui (30 ans). Mais il y a trois jours, il avait promis qu'il ne ferait aucun cadeau. Il a donc tenu parole ce samedi sur les pentes de la Planche des Belles Filles pour enregistrer sa 3e victoire d'étape sur ce Tour 2020. Mieux, Pogacar est le premier coureur à rallier les Champs-Élysées avec 3 maillots distinctifs (jaune, pois du meilleur grimpeur et blanc du meilleur jeune) depuis le Belge Eddy Merckx en 1972 (jaune, vert et blanc). Une sacrée comparaison.

La consécration d'un surdoué. La saison dernière, Tadej Pogacar avait déjà fait sensation en terminant sur le podium (3e) de la Vuelta remportée par… Primoz Roglic. Mais le Slovène avait marqué les esprits du peloton en gagnant trois étapes de montagne. Il s'était également imposé au Tour de l'Algarve et celui de Californie. Au départ de son premier Tour de France à Nice il y a trois semaines, beaucoup le voyaient dans la peau d'un outsider mais sûrement pas dans celui de favori. Et pourtant… « Je suis en plein rêve, je ne sais pas quoi dire, on rêvait de ça depuis le début et on a réussi, a réagi Tadej Pogacar. C'est incroyable. Mon rêve était juste de participer au Tour de France. »