Tour de France : «La seule chose qui compte, c’est de retrouver Thibaut à la maison»

Régis Pinot, le maire de Mélisey et père du leader de Groupama-FDJ, aurait aimé fêter son fils lors du passage ce samedi de ce dernier dans son village pendant la 20e étape. Mais il ne s’attendait pas à une telle souffrance.

 Régis Pinot (ici en 2019) a hâte que ce Tour de France 2020 se termine.
Régis Pinot (ici en 2019) a hâte que ce Tour de France 2020 se termine. LP/BERTRAND METAYER

Dans son bureau qui donne sur le passage du Tour, Régis Pinot, le maire de Mélisey et père de Thibaut Pinot, a posé deux trophées. Celui de la première victoire en professionnel de son fils sur le Tour d'Alsace et l'autre d'une de ses deux victoires d'étape sur la Vuelta. Pour lui, le Tour de son fils a tourné au cauchemar.

Avez-vous suivi le Tour ?

REGIS PINOT. Oui mais pas comme je l'espérais. Je regardais seulement pour voir si Thibaut tenait le coup et s'il n'abandonnait pas. C'est la pire année pour moi. Il est tombé le seul jour (le premier à Nice) où il a plu. Je n'ai jamais pu rêver pour lui.

Qu'aimeriez-vous pour lui ?

Un Tour où il n'ait pas de problème de malchance. Juste pour qu'il le dispute à sa vraie valeur. Là, c'était juste un Tour au goût amer. Depuis son podium en 2014 (3e derrière l'Italien Nibali et le Français Péraud), il n'a jamais pu avoir un Tour de France sans ennuis.

Doit-il changer son approche du Tour ?

S'il le faisait à la Alaphilippe, ce ne serait pas une mauvaise solution. Jouer juste les victoires d'étape. Je me rappelle en 2018 quand il est allé sans pression sur le Tour d'Espagne où il a fini 7e en remportant deux étapes.

Qu'allez-vous faire lors de ce contre-la-montre de la Planche des Belles Filles ?

Je pense que je serai devant la mairie. Mais franchement, j'ai plutôt hâte que ça se termine. On a assez souffert. Maintenant, la seule chose qui compte, c'est de retrouver Thibaut à la maison. Il sera là lundi à 14 heures. Sa mère va venir le chercher à l'aéroport et nous le ramener. Maintenant, il va pouvoir se reposer avant de, peut-être, disputer le Tour d'Espagne.