Tour de France : «Ceux qui connaissent le vélo savent que ce n’est pas normal»

Retiré des pelotons depuis le début de saison, l’ancien Maillot jaune du Tour Romain Feillu s’interroge ouvertement sur les performances de l’équipe Jumbo Visma et notamment des Slovènes, Tadej Pogacar et Primoz Roglic.

 Les performances des Slovènes Tadej Pogacar (maillot à pois) et Primoz Roglic (maillot jaune) interrogent l’ancien sprinteur, Romain Feillu.
Les performances des Slovènes Tadej Pogacar (maillot à pois) et Primoz Roglic (maillot jaune) interrogent l’ancien sprinteur, Romain Feillu. AFP

Retiré des pelotons depuis l'année dernière, Romain Feillu (36 ans) organise des stages destinés aux cyclistes chez lui en Corrèze. Durant sa carrière, l'ancien maillot jaune du Tour de France (2008) n'a jamais pratiqué la langue de bois. Alors que les performances de l'équipe Jumbo Visma du maillot jaune Roglic suscitent quelques interrogations, le sprinter aux 21 victoires pros n'a pas hésité à exprimer ses doutes publiquement avec une certaine ironie. « Quand je pense que certains s'offusquent qu'un mec de 80 kilos monte les cols plus vite que Pantani… Le maillot magique, Jumbo, les Éléphants volants! Ce n'est pas nouveau, il suffit d'y croire… », a ainsi écrit l'ancien sprinteur sur Twitter.

Des propos qu'il a précisés dans un entretien à Ouest-France : « Ceux qui connaissent le vélo savent bien que ce n'est pas normal. Un garçon comme Wout Van Aert, un puncheur, un sprinteur, est aussi capable de rouler sur des cols pendant plusieurs minutes et faire exploser tous les grimpeurs très loin de l'arrivée et de continuer à rouler. Il y a quelque chose qui ne va pas. Même Chris Froome (quadruple vainqueur du Tour) n'était pas aussi extraordinaire que Wout Van Aert! Là, on voit bien qu'il y a un truc… Il est au top sur tout, et tu sais bien quand tu fais du vélo qu'il est impossible de travailler toutes les spécialités et d'être au top physiquement partout. Avec le recul que j'ai, je sais bien que lorsqu'une équipe domine à ce point une course, il y a quelque chose derrière… Je me souviens de l'US Postal, de la CSC avec Cancellara et O'Grady dans les cols. Moi, au fond, aujourd'hui, ce que je vois, je le comparerais à un mec qui gagnerait deux fois de suite miraculeusement à la loterie. C'est dingue. Mais en cyclisme, il n'y a pas de hasard, c'est pour ça que je pense qu'il y a anguille sous roche… »

«Ça m'embête qu'on dise que les Français ne sont pas au niveau»

L'ancien coureur de Vacansoleil qui a fini sa carrière chez St Michel Auber 93 a tenu aussi à défendre les cyclistes français : « et ça m'embête à côté qu'on dise que les Français ne sont pas au niveau, etc. Nous, enfin de ce que je sais, on respecte les règles du jeu, les discours des managers d'équipes françaises ne sont plus ceux d'avant parfois. A une époque, c'était : « Ne vous faites pas choper ». Aujourd'hui, c'est : « On ne joue pas, point!? Je ne sais pas, mais déjà, rien que les Cétones, ce n'est pas normal. Les médecins nous disent que ce n'est pas bon pour l'estomac, qu'il y a des risques. Les équipes françaises n'en prennent pas, donc cela veut dire que tout le monde n'est pas sur le même pied d'égalité éthique.

«Se souvenir du passé récent en matière de dopage de la Slovénie»

Romain Feillu n'a pas caché, non plus, s'interroger sur la Slovénie : « On sait que c'est un petit pays de deux millions d'habitants qui n'a pas eu de palmarès immense sur le Tour, et qui arrive tout d'un coup à placer deux coureurs aux deux premières places du Tour ! Il faut aussi se souvenir du passé récent en matière de dopage de ce pays. Borut Bozic, Grega Bole, qui a été un pote pourtant, mais voilà… Je ne pense pas qu'ils ont eu la même éducation que nous. Déjà, chez les jeunes, ils avaient des performances très suspicieuses… Bien sûr, ce sont de bons coureurs, je ne dis pas qu'ils sont nuls, mais voilà… Je sens que certains managers n'ont pas encore les bonnes attitudes. Et puis autre chose, cela n'a peut-être rien à voir, mais j'aimerais enfin qu'on connaisse la suite de l'affaire Aderläss (NDLR : le scandale de dopage en Autriche autour du Dr Mark Schmidt). Est-ce que des coureurs actuels sont impliqués ? »