L’étape dans le rétro : en 1975, le premier triomphe sur les Champs

Le Tour arrive ce dimanche sur les Champs-Élysées comme tous les ans depuis 1975. C’est le Belge Walter Godefroot qui fut le premier à y triompher.

 Le 20 juillet 1975, le sprinteur belge Walter Godefroot remporte la dernière étape du Tour de France, la première à se dérouler sur les Champs-Elysées.
Le 20 juillet 1975, le sprinteur belge Walter Godefroot remporte la dernière étape du Tour de France, la première à se dérouler sur les Champs-Elysées. AFP

On a l'impression que ça a toujours existé : l'arrivée de la dernière étape du Tour sur la plus belle avenue du monde. Ce faste avec ce podium magistral et l'Arc de triomphe en arrière-plan est immuable.

Pas du tout : la première arrivée de la dernière étape s'est déroulée sur les Champs-Élysées le 20 juillet 1975, soldée par la première victoire de Bernard Thévenet, l'année de la défaite de Merckx et l'apparition du maillot à pois. Les années précédentes, la Grande Boucle s'achevait sur le vélodrome de la Cipale à l'est de Paris. Le roi Eddy Merckx y faisait son tour d'honneur sur le capot de la voiture de direction, un bouquet de fleurs à la main.

Le Tour étant une affaire de journalistes depuis sa création en 1903, c'est encore l'un d'entre-eux qui a « inventé » l'arrivée sur les Champs : Yves Mourousi. Les organisateurs cherchaient un peu de panache et le journaliste vedette de TF 1, lors d'une rencontre au Salon du cheval en 1974, soumet l'idée à Valéry Giscard d'Estaing, tout juste élu président de la République. Le chef de l'Etat donne immédiatement son accord. Dès l'année suivante, l'arrivée se fera donc sur les Champs-Élysées.

Thévenet en jaune sur un podium en… bois !

Pour cette première, le Tour ne part pas d'une ville de la banlieue. Il tourne dans Paris intra-muros sur un circuit de 6 km à parcourir à 25 reprises. Il fait très chaud et les autorités estiment qu'un million de personnes se massent le long de la route. C'est le Belge Walter Godefroot qui entre dans l'histoire en s'imposant au sprint en devançant Robert Mintkiewicz. Bernard Thévenet est le premier coureur à gagner le Tour dans ce cadre prestigieux. Seulement le podium ne l'est pas encore : le Grenoblois monte sur une simple boîte en bois pour recevoir son maillot des mains du président de la République.