Julian Alaphilippe : «J’ai hâte de devenir papa»

Avant sa rentrée sportive sur le Tour de La Provence, à partir de ce jeudi, le champion du monde est revenu sur l’annonce de sa future paternité et a rendu hommage à sa compagne Marion Rousse.

 Julian Alaphilippe fait sa rentrée 2021 sur l’épreuve méridionale du Tour de la Provence.
Julian Alaphilippe fait sa rentrée 2021 sur l’épreuve méridionale du Tour de la Provence. LP/Bertrand Meteyer

On ne l'avait plus vu sur un vélo depuis sa chute sur le Tour des Flandres qui lui avait valu un abandon et deux doigts fracturés. Julian Alaphilippe va débuter ce jeudi sa saison en France avec son maillot de champion du monde sur les épaules. Il prendra le départ du Tour de La Provence, l'épreuve dont Marion Rousse, sa compagne et mère de son futur enfant, est directrice adjointe.

Comment vous sentez-vous au moment de reprendre la saison ?

JULIAN ALAPHILIPPE. Je ne suis pas encore remis à 100 % de ma blessure. Car si les deux fractures aux doigts sont consolidées, j'ai aussi eu une déchirure d'un tendon qui reste très douloureuse. Je dois beaucoup m'échauffer avant de faire du vélo. Mais, d'après les médecins, l'évolution de la douleur est normale.

Quelles seront vos ambitions sportives sur ce Tour de La Provence ?

Je ne suis pas encore au meilleur de ma forme et j'ai un bloc de courses qui m'attend ensuite en Italie avec les Strade Bianche, Tirreno-Adriatico et Milan-San Remo. Là-bas, j'essaierai d'avoir d'autres ambitions.

Que change l'annonce de votre future paternité ?

Cela change beaucoup de choses. Pas dans ma façon de me préparer sportivement mais dans celle de penser. Je suis très heureux et j'ai hâte de devenir papa. Je commence à parler aux gens dans l'équipe qui sont pères de famille et j'écoute leur expérience.

Attendez-vous un grand changement dans votre vie ?

J'imagine. Mais je me dis aussi que je suis chanceux d'avoir une super girlfriend comme Marion. Grâce à elle, je peux rester concentré sur mon programme sportif et mon travail. Je ne pense pas que cette future paternité va changer beaucoup de choses sur la première partie de calendrier et mon bloc de courses jusqu'à Liège-Bastogne-Liège. Ensuite, bien sûr, il faudra voir comment cela va évoluer.