Tour de France : Pogacar gagne l’étape du Grand Colombier, Roglic élimine Bernal

Le peloton quittait la plaine du Rhône ce dimanche lors d’une étape qui s’est achevée au sommet du Grand Colombier. Une occasion qu’ont saisie les favoris pour en découdre.

 Tadej Pogacar (à gauche) s’est imposé face à son compatriote et maillot jaune Primoz Roglic.
Tadej Pogacar (à gauche) s’est imposé face à son compatriote et maillot jaune Primoz Roglic.  AFP/Thibault Camus

> L'essentiel

  • La 15e étape rapprochait les coureurs du massif des Alpes avec une explication finale au sommet du Grand Colombier.
  • Le Slovène Primoz Roglic (Jumbo Visma) a consolidé son maillot jaune même s’il a cédé quatre secondes à son compatriote Tadej Pogacar (UAE) qui s’est imposé devant lui .
  • Le Colombien Egan Bernal (Ineos), tenant du titre, a explosé dans la montée finale, lâchant plus de sept minutes sur la ligne. Côté Français, Pierre Rolland (Vital Concept) a animé la journée avant de se faire reprendre dans le Grand Colombier où Guillaume Martin (Cofidis) a, lui, lâché 3’25’’ (toujours 11e au général).

> Revivez la 15e étape

17h53. Merci d'avoir suivi ce direct. Lundi, le peloton fait une pause à l'occasion de la seconde journée de repos, avant de s'attaquer au massif des Alpes le lendemain.

17h49. Roglic se méfie de Pogacar. «Au micro de France Télévisions, Primoz Roglic a reconnu la domination de son jeune compatriote, maillot blanc du Tour. Il avait de bonnes jambes, je voulais vraiment gagner, mais Tadej était plus fort », analyse le maillot jaune.

17h25. Roglic attaque aux 500 m, Pogacar gagne. Le maillot jaune place lui-même la première attaque avant de se faire battre au sprint par son jeune compatriote Pogacar (21 ans) qui signe sa deuxième victoire d'étape sur ce Tour (après Laruns) et lui reprend 4 secondes au général. A la troisième place du général, un Colombien en chasse un autre puisque Rigoberto Uran (EF Pro Cycling), à 1'34'', succède à Bernal, relégué à... 13e place.

17h17. Douze pour la gagne. Il ne reste plus que 12 coureurs dans le groupe de tête dont le maillot jaune slovène Primoz Roglic protégé par deux coéquipiers. Son compatriote et dauphin au général Pogacar, est là aussi. Egan Bernal, à près de 4 minutes derrière, monte en compagnie notamment du Français Pierre Rolland, grand animateur du jour.

17h10. Martin lâché à son tour. Le meilleur Français au général (11e) craque à 8 kms du sommet. Il compte 30'' de retard, puis ramidement 2 minutes à 2 kms du sommet.

17h05. Les Jumbo Visma écrasent la course. Avec cinq coureurs dans le groupe de tête, l'équipe du maillot jaune Primoz Roglic est impressionnante. Le rouleur belge Wout Van Aert, double vainqueur (au sprint !) sur ce Tour, a assuré le tempo tout le début de l'ascension avant de s'écarter à 8 kms du sommet.

17h. Dèjà deux minutes de retard pour Bernal. Le tenant du titre est déjà pointé à deux minutes de la tête emmenée par les Jumbo Visma de Primoz Roglic. L'addition va être lourde pour le Colombien.

16h52. Martin raccroche, Bernal décroche. Le grimpeur normand revient au forcing sur la queue du peloton des favoris. Les Colombiens Egan Bernal (3e au général), tenant du titre, et Nairo Quintana (5e) craquent à 13 minutes du sommet.

16h50. Rolland part seul. A 15 kilomètres de l'arrivée, le Français décramponne Gogl. Il joue son va-tout alors que le peloton des favoris est déjà revenu à 1'10''.

16h45. Martin casse son dérailleur. Au pied du Grand Colombier, le meilleur français au général (11e) Guillaume Martin change de vélo, victime d'un bris de dérailleur. Pas vraiment le bon moment pour le leader de Cofidis.

16h41. Le duo au pied du Grand Colombier. Rolland et Gogl entament ensemble l'ascension finale : 17,4 kms à 7,1% avec des passages à 12 %. Le peloton est à 1,45''. Il faudra du très grand Pierre Rolland, déjà vainqueur sur le Tour à l'Alpe d'Huez et à la Toussuire.

16h31. Le Grand Colombier réussit aux Français. Le col de l'Ain est l'un des plus difficiles du Tour. L'épreuve y est déjà passée à trois reprises. En 2012, 2016 et 2017. Deux fois sur trois, l'étape s'est clôturée par la victoire d'un Français. Thomas Voeckler lors de l'étape Mâcon - Bellegarde-sur-Valserine en 2012 et Warren Barguil en 2017 lors de l'étape Nantua - Chambéry. Et si c'était le tour de Pierre Rolland ?

16h27. Un duo devant, le peloton neutralise. L'Allemand Geschke s'est relevé, ils ne sont plus que deux en tête à 28 kms de l'arrivée : le Français Rolland et l'Autrichien Gogl. A l'approche du Grand Colombier, le peloton maillot jaune a légèrement ralenti. Il est pointé à 2 minutes. C'est bientôt le money time !

16h19. Bernal promet de se battre. Le vainqueur sortant du Tour, 3e au classement général à 59'' de Roglic, promet d'essayer d'attaquer le leader slovène dans le Grand Colombier. « Si j'ai les jambes, je vais tenter quelque chose, promet le Colombien d'Ineos au micro de France Télévisions. Je me battrai jusqu'à Paris, pour mon équipe et pour moi. »

16h13. Le trio se regroupe dans la descente. Rolland laisse revenir Gogl et Geschke au début de la descente du col de la Biche. Le peloton, avec 34 rescapés, n'est plus qu'à 1'30''. Les favoris devraient lancer « la grande bataille » dans le Grand Colombier.

16h04. Rolland repart seul. Le Français décramponne Gogl dans le dernier kilomètre du col de la Biche où il prend les points au sommet. Il n'est plus qu'à dix points de Cosnefroy, le porteur du maillot à pois. Les favoris ne sont plus qu'à 2 minutes...

15h54. Le peloton se rapproche, Pinot distancé. Le travail des équipiers du maillot jaune Primoz Roglic permet au peloton des favoris (au sein duquel Thibaut Pinot est lâché) de se rapprocher des hommes de tête (2,30''). Devant Pierre Rolland a lâché Geschke et Herrada et a repris Gogl. Ils sont deux en tête. Il reste 46 kms.

15h43. Gogl seul devant au pied de la Biche. L'Autrichien de la NTT Pro Cycling, revenu dans la descente sur le trio de tête, a pris de l'avance (50'') au moment d'entamer la deuxième difficulté du jour, le col de la Biche (6,9 kms à 8,9 %). Il reste 52 kms.

15h30. Herrada prend les pois. L'Espagnol de Cofidis passe en tête de la montée de la selle de Fromentel, devant Rolland et Geschke. Le peloton, toujours emmené par les Jumbo Visma mais qui a explosé, est pointé à 3'.

15h21. Le maillot à pois lâché. Benoît Cosnefroy (AG2R), porteur du maillot du meilleur grimpeur, a été décramponné par le peloton maillot jaune. Il est déjà une minute derrière et va intégrer le gruppetto. Il reste 65 kms.

15h10. Un trio avec Rolland s'isole en tête. Dans les pourcentages difficiles, l'Allemand Geschke attaque, suivi immédiatement par Rolland et Herrada. Le peloton est à 4 minutes. Il reste 66 kms.

15h01. Sagan et les sprinters déjà lâchés. Le gruppeto se forme déjà à l'arrière avec notamment Peter Sagan et les autres sprinters tels que l'Irlandais Bennett, le maillot vert, ou l'Italien Viviani (Cofidis). Le Français Bryan Coquard, qui souffre lui d'un genou, est plus loin derrière.

14h55. 4'30'' d'avance au pied au premier col. Pierre Rolland et Kevin Ledanois, les deux Français à l'avant, comptent 4'30'' d'avance avec leurs compagnons d'échappée au pied du premier col. Il reste 72 kms.

14h45. L'échappée approche du mur de Fromentel. Située au 111e km de l'étape, la montée de la selle de Fromentel (11,1 km) est la première des 3 difficultés du jour. « Il a des pourcentages sur 3 ou 4 kilomètres incroyables à 22 %, c'est ce qu'il y a de plus dur en France », explique ce dimanche dans les colonnes du Parisien - Aujourd'hui en France Thierry Gouvenou, le directeur technique du Tour. Il reste 77 kms.

14h40. Voeckler au sommet en 2012. Le dernier passage du Tour au Grand Colombier avait vu la victoire du Français Thomas Voeckler, désormais sélectionneur des Bleus et consultant TV sur France Télévisions.

14h35. Roglic a déjà gagné au Grand Colombier. Le Slovène s'était imposé au sommet des lacets de la dernière difficulté du jour, lors du récent Tour de l'Ain. Le maillot jaune avait dominé le Colombien Evan Bernal. Bis répetita ce dimanche ?

14h30. Martin premier français au général. Après l'abandon de Romain Bardet (AG2R) au soir de la 13e étape, Guillaume Martin (Cofidis) est le meilleur français classé au général, 11e à 3'14'' de Roglic.

14h20. Les Jumbo Visma contrôlent. L'équipe du maillot jaune assure le tempo en tête peloton. 4'15'' d'avance sur pour les échappés. Il reste 96 kms.

14h05. Bennett domine Sagan. Au sprint intermédiaire, le maillot vert Sam Bennett remporte la 9e place et reprend 2 points à Peter Sagan (seulement 3e) au classement du meilleur sprinter de ce Tour. Il reste 110 kms.

14h. 3 minutes d'avance au sprint intermédiaire. L'échappée de 8 hommes avec Rolland (B&B Hotels - Vital Concept), Herrada (Cofidis), Geschke (CCC Team), Trentin (CCC Team), Gogl (NTT Pro Cycling), Marcato (UAE Team Emirates), Ledanois (Arkéa Samsic) et Bonifazio (Total Direct Énergie) compte 3 minutes d'avance sur le peloton au sprint intermédiaire. C'est l'Italien Trentin qui prend les 20 points.

13h45. Une échappée de 8 hommes. Depuis le départ de Lyon, les attaques se sont succédé. Pierre Rolland (Vital Concept) est le coureur le mieux classé au général avec 43'07'' de retard sur Roglic. Le coureur de Gien (Loiret) avait fini 2e de l'étape de Sarran (Corrèze).

13h35. Bienvenue sur ce direct. Nous allons suivre ensemble la 15e étape du Tour de France. Elle emmène les coureurs sur 174 kms de Lyon - au sommet du Grand Colombier (1501 m).

Tour de France : Pogacar gagne l’étape du Grand Colombier, Roglic élimine Bernal