Covid-19 : l’équipe St Michel-Auber contrainte de se retirer du Tour des Alpes-Maritimes

A cause d’un cas positif au Covid, l’équipe francilienne n’a pas pris le départ de la 3e étape ce dimanche matin. Une première depuis que la saison professionnelle a repris.

 Les coureurs de St Michel-Auber 93 (en orange) ont dû quitter la course.
Les coureurs de St Michel-Auber 93 (en orange) ont dû quitter la course.  PHOTOPQR/Nice Matin/Clément Tiberghien

C'est une première cette saison. A l'Etoile de Bessèges, la formation belge Sport Vlaanderen-Baloise n'avait pas pris le départ à cause de cas positifs au Covid. Mais une équipe qui se retire en cours d'épreuve, cela n'était encore jamais arrivé. Les maillots oranges de St Michel-Auber 93 étaient absents ce dimanche matin de la ligne de départ de Blausac pour la 3e étape du Tour des Alpes-Maritimes et du Var, une épreuve où participent quelques grands noms du peloton comme Thomas, Van Avermaet, Pinot, Gaudu, Mollema, Woods ou Quintana.

Samedi matin, les 6 coureurs de St Michel et les 5 membres du staff avaient passé un test Covid. Dans la soirée, les résultats sont tombés et un coureur (dont l'identité n'a pas été dévoilée) a été testé positif. « C'est un gros coup dur, soupire le manager Stéphane Javalet. On a beau prendre toutes les précautions possibles, ça nous tombe dessus… C'est la première fois que je quitte une course de cette façon, ça fait mal. Surtout qu'on avait des ambitions sur cette dernière étape avec Stéphane Rossetto qui l'avait cochée et reconnue. Mais c'était plus raisonnable de partir pour respecter les autres coureurs et les autres équipes. Quand j'ai ramené mes coureurs tôt ce matin (NDLR : dimanche) à l'aéroport et à la gare de Nice, c'était vraiment morose. Mais le plus important, c'est qu'on n'ait pas d'autres cas qui apparaissent dans les prochains jours et que tout le monde puisse rentrer tranquillement dans sa famille. »

Les autres coureurs considérés comme cas contacts

Mais cette mésaventure va avoir des conséquences pour les prochaines courses de l'équipe. Tous les coureurs et les membres du staff présents ce week-end au Tour des Alpes-Maritimes et du Var sont considérés comme cas contacts et devront donc respecter un isolement d'au moins une semaine, voire plus avec l'entrée en vigueur lundi 22 février de nouvelles règles qui portent désormais l'isolement à dix jours. Ils ne pourront pas participer aux deux épreuves des Boucles Drôme-Ardèche samedi et dimanche prochains.

St Michel-Auber 93 ne disposant que d'un effectif de 11 coureurs, il ne lui reste que cinq coureurs disponibles. Parmi eux, Anthony Maldonado, qui effectuera sa rentrée après l'opération d'un kyste cet hiver et une contamination au… Covid. « Il ne sera pas à 100%, estime Javalet. On s'attend à connaître des moments difficiles. Mais on n'a pas le choix, on doit s'accrocher. »