AbonnésSports

Allocution d’Emmanuel Macron : le sport professionnel survit au reconfinement

Contrairement au premier confinement du printemps, les championnats professionnels, comme la Ligue 1, vont pouvoir continuer avec des matchs à huis clos. Les sportifs individuels de haut niveau devraient être également autorisés à poursuivre leurs activités.

 Kylian Mbappé et le PSG devraient bien se rendre ce samedi à Nantes pour le compte de la 9e journée de Ligue 1.
Kylian Mbappé et le PSG devraient bien se rendre ce samedi à Nantes pour le compte de la 9e journée de Ligue 1. LP/Frédéric Dugit

Lors de son allocution, le président de la République Emmanuel Macron n'a pas précisé, ce mercredi, quelles seraient les conséquences du reconfinement pour le sport de haut niveau et amateur. Entre l'Elysée, le ministère des Sports et les Fédérations, les derniers arbitrages doivent s'achever ce jeudi. Le Premier ministre Jean Castex devrait ensuite dévoiler les modalités d'applications du confinement et les exceptions pour les sportifs. Mais on peut déjà dégager trois grandes tendances.

Le haut niveau continue

Contrairement aux mois de mars et avril, le sport professionnel et le haut niveau vont continuer. Cette fois, on ne revivra donc pas les tristes querelles et passe d'armes entre les présidents des clubs de foot qui avaient émaillé le premier confinement. Le foot Pro A, selon nos informations, reçu des assurances de pouvoir poursuivre ses championnats de Ligue 1 et Ligue 2. Les matchs se dérouleront à huis clos. Du côté de la FFF, on était encore dans l'expectative pour le National (3e division) et la D1 Féminine, mais la tendance serait aussi à continuer. Concernant le rugby, le Top 14 ne devrait pas s'arrêter, non plus.

En revanche, l'absence de public va certainement pousser plusieurs Ligues professionnelles, à stopper provisoirement leur saison. Celles de basket, handball et de volley avaient, en effet, voté en faveur d'une interruption des championnats tant qu'il ne serait pas possible de jouer devant des spectateurs. Le basket et le volley devraient entériner cette pause officiellement ce jeudi. Dès mercredi soir, la Ligue nationale de basket a d'ailleurs annoncé la suspension de la 7e journée de Jeep Elite et de la 4e journée de Pro B, le week-end prochain Un nouveau comité directeur sera réuni ce jeudi ou vendredi pour allonger ou pas la durée de cette pause des Championnats.

Pour les sports individuels, sauf revirement, les athlètes de haut niveau, comme ceux de l'INSEP, devraient être aussi autorisés à poursuivre leurs activités. Les marins du Vendée Globe dont le départ est prévu le 7 novembre, vont également pouvoir s'élancer des Sables-d'Olonne. Le protocole prévoit un confinement des marins à partir du 31 octobre (certains le sont déjà) avec des tests.

Le sport amateur en pause

En revanche, le sport amateur va s'arrêter au moins jusqu'au début du mois de décembre, voire jusqu'en janvier 2021. Du côté de la FFF, on l'annoncera ce jeudi. Beaucoup de clubs, soumis aux difficultés pour s'entraîner à cause du couvre-feu, l'avaient déjà réclamé depuis une dizaine de jours, bien avant même l'annonce de ce reconfinement. Si certaines fédérations souhaitaient, au départ, bénéficier de dérogations semblables à celle octroyées au sport pro, d'autres, à l'image du volley, ont déjà pris la décision de stopper leurs championnats amateurs.

Encore des débats sur les jeunes

C'est le point le plus épineux sur lequel les discussions se révèlent animées et qui va nécessiter les ultimes arbitrages. La FFF espère ainsi maintenir une activité pour les mineurs, comme ses écoles de foot, au moins pour les entraînements. Le sport étant un lieu de socialisation comme l'école, beaucoup considèrent que les clubs doivent rester ouverts sur le même principe que les écoles, les collèges et les lycées. Un discours entendu par le ministère des Sports qui a aussi défendu le fait que les clubs sportifs constituaient des lieux d'accueils pour les enfants permettant aux parents de poursuivre leurs activités professionnelles. Si une surprise n'est pas à exclure, la tendance était aussi mercredi soir à une mise sur pause des activités sportives pour les mineurs.