Jeux olympiques : Paris 2024 va vous faire bouger

Les JO organisés à Paris ne se vivront pas seulement en tant que spectateurs. Ils veulent en profiter pour développer, dans toute la France, la pratique sportive, pour tous et partout, en aménageant des espaces dédiés.

 Paris 2024 veut mettre la France au sport et à la pratique sportive et pas seulement sur Paris.
Paris 2024 veut mettre la France au sport et à la pratique sportive et pas seulement sur Paris. LP/Frédéric Dugit

Et si vous vous (re)mettiez au sport dans la perspective des Jeux olympiques qui feront de Paris 2024 la capitale du monde dans un peu plus de trois ans? On ne vous parle pas là d'entamer une préparation pour y participer et aller décrocher une médaille. Paris 2024 pourrait en revanche vous inciter à chausser les baskets, enfiler un tee-shirt, vous reconnecter au sport et à l'activité physique que vous soyez une personne valide ou en situation de handicap.

C'est l'un des engagements majeurs du comité d'organisation à travers notamment le label Terre de Jeux 2024 et des 148 villes du réseau Action cœur de ville. Celui-ci permet aux acteurs du mouvement sportif et aux collectivités territoriales de s'engager dans l'aventure olympique et paralympique en mettant davantage de sport dans la vie des Français. «On veut faire bouger les habitants de leur territoire, et cela passe, par exemple, par une opération récente que nous appelons Design Actif», précise Marie Barsacq, directrice Impact et Héritage du comité d'organisation.

Un équipement ludique, coloré et accessible

Le concept est né en Amérique du Nord il y a plus de trente ans. «Il consiste à aménager des espaces publics et des bâtiments pour favoriser l'activité physique et sportive au quotidien, reprend Marie Barsacq. Bien sûr, cela existe déjà : il y a du mobilier urbain pour faire du sport mais ces équipements sont généralement occupés par une certaine partie de la population. Nous voulons que le Design Actif soit accessibles à tous.»

Dans ces deux mots, «Design actif», le premier est important : les aménagements publics et gratuits bientôt mis en place dans les villes du réseau seront colorés, visuels et ludiques. Ils baliseront, par exemple, le chemin pour aller à l'école, dessineront ici une marelle, là un couloir de course sur un trottoir pour piquer un sprint en pleine rue. Tout ce qui peut inciter à bouger dans la joie et la bonne humeur pour freiner la sédentarité, l'obésité et les développements des maladies de longue durée sera le bienvenu.

Intégrer le handicap dans la pratique sportive

«Beaucoup de personnes en situation de handicap ont aussi envie de pratiquer une activité physique, continue la directrice Impact et Héritage. Mais elles ne le peuvent pas car, dans les clubs, il n'y a pas toujours d'éducateur spécialisé et nécessaire. Dans les IME (NDLR : instituts médico-éducatifs), ce n'est pas facile de développer la pratique non plus. Nous menons dans cette perspective, une expérimentation à Paris pour former des dirigeants dans des clubs omnisports pour que soit intégré le handicap dans la pratique sportive.» Ces opérations, bien entendu, ne sont pas destinées à disparaître au lendemain de la cérémonie de clôture des Jeux de olympiques et paralympiques de Paris 2024. Elles survivront aux JO.