Veolia-Suez, Trump, pesticides et loups disparus… les infos à retenir ce mardi midi

Voici ce qu’il faut savoir de l’actualité à la mi-journée ce mardi 6 octobre.

 LP/AFP/Reuters

L'info à ne pas louper

Le géant du traitement de l'eau et des déchets Veolia a bien lancé son offensive pour prendre le contrôle de son concurrent Suez. Après qu'Engie a cédé lundi soir à Veolia 29,9 % de ses parts dans Suez, ce dernier s'est plaint de « conditions inédites et irrégulières » et redoute un démantèlement, synonyme selon lui de casse industrielle et sociale. Rappel à l'ordre dès ce mardi matin, par la voix de Bruno Le Maire : l'opération de fusion « ne fonctionnera pas » sans accord entre les deux groupes, a prévenu le ministre de l'Economie, interrogé sur France Info. « Je souhaite que les discussions reprennent tout de suite », a-t-il ajouté, dénonçant « l'intransigeance » de Suez et « la précipitation » de Veolia.

Ce qu'il faut aussi retenir

  • Les députés ont adopté dans la nuit une disposition permettant la réintroduction temporaire des néonicotinoïdes . L’objectif est que la filière betterave puisse réintroduire des semences enrobées avec ce type de pesticide afin de lutter contre un puceron vecteur de maladie qui affaiblit les plantes. Or, fait valoir le gouvernement, une baisse des rendements sucriers menacerait une filière agro-alimentaire qui emploie 46 000 personnes en France. La droite a soutenu le texte, la gauche a voté contre. Les néonicotinoïdes « tueurs d’abeilles » avaient été interdits il y a deux ans.
  • Le président des Etats-Unis a regagné la Maison Blanche lundi soir, sitôt après avoir quitté l’hôpital où il était soigné pour son infection au coronavirus. Un retour soigneusement mis en scène, en pleine campagne pour l’élection du 3 novembre, orchestré et filmé pour délivrer un message : il a vaincu la maladie. Arrivée en hélicoptère, musique solennelle et geste symbolique du masque retiré une fois arrivé en haut du perron . La version diffusée par les services de la présidence est expurgée des quelques secondes où l’on voit nettement que Trump peine encore à respirer. De retour mais pas tiré d’affaire.
  • A son tour, le Kirghizistan, petit pays d’Asie centrale ancien satellite de Moscou, entre dans une spirale de contestation et de répression . Après les élections législatives de dimanche, remportées par des partis présidentiels, des émeutes ont éclaté, faisant un mort. Les manifestants dénoncent des achats de voix qui auraient faussé les résultats du scrutin. Ce matin, la Commission électorale centrale les a annulés.

L'info inattendue

Les terribles crues de vendredi, dans les Alpes-Maritimes, ont détruit le parc animalier de Saint-Martin-Vésubie. Que sont devenus les treize loups du Canada, d'Europe centrale et d'Arctique qu'il abritait? Ont-ils été emportés par les eaux ou se sont-ils enfuis dans la montagne? Plusieurs bêtes auraient été observées en liberté lors d'un survol en hélicoptère. Des agents de l'Office français de la biodiversité vont partir à leur recherche. « Si nous ne les voyons pas, nous explique le directeur régional de l'OFB Eric Hansen, nous ferons des relevés d'empreintes, installerons des pièges photographiques et déposerons de la viande, car ces animaux sont habitués à être nourris et il est possible qu'ils décident d'eux-mêmes de rentrer au bercail pour aller à la gamelle ».