Sur Facebook, Emmanuel Macron félicite deux jeunes boulangers pour leur travail

Le président de la République a écrit à Chloé, 18 ans, et Maxime, 20 ans, pour les remercier d’avoir repris en décembre une boulangerie fermée depuis un an à Beugnon-Thireuil, dans les Deux-Sèvres.

 Maxime et Chloé ont repris la seule boulangerie de leur commune de Beugnon-Thireuil (Deux-Sèvres) au mois de décembre. (Image d’illustration)
Maxime et Chloé ont repris la seule boulangerie de leur commune de Beugnon-Thireuil (Deux-Sèvres) au mois de décembre. (Image d’illustration) LP/Pacôme Bassien

« Vous participez à quelque chose de très important : la vie de la Nation. » Chloé Macé et Maxime Bille n'en croient pas leurs yeux. C'est bien le président de la République en personne, Emmanuel Macron, qui leur écrit ce lundi sur la page Facebook de leur boulangerie de Beugnon-Thireuil (Deux-Sèvres), Aux P'tits Bonheurs de Max. Le jeune couple a repris le commerce, vacant depuis un an, au mois de décembre.

Si d'autres commerçants félicités ou encouragés par le chef de l'Etat ont vu là un « coup de comm'» facile, il s'agit pour les deux jeunes gens d'une note encourageante pour ceux qui, comme eux, envisagent de s'installer dans des communes en proie à la désertification.

« La boulangerie, c'est le premier lieu de proximité, de lien social, de convivialité », commente notamment le chef de l'Etat, dans « un mot de reconnaissance » et « d'espoir » repéré par France Bleu. « Car c'est bien cela que votre arrivée incarne pour les habitants de Beugnon-Thireuil : vous êtes la proximité retrouvée », conclut-il.

Un colis bientôt en partance pour l'Elysée

« C'est quelque chose, c'est le Président ! », s'exclame Chloé, la jeune boulangère, incrédule, auprès de France Bleu. « On était super contents, on lui a envoyé plusieurs messages », raconte-t-elle. Sur leur page Facebook, entre deux photos de baguettes et d'alléchantes galettes des rois, le mot du président a désormais une publication à part, accompagnée d'un remerciement des deux jeunes gens.

Maintenant qu'ils ont tapé dans l'œil du président, les deux jeunes entrepreneurs ne comptent pas en rester là. « Je pense qu'on va lui envoyer un colis à l'Elysée pour lui et Brigitte pour lui montrer et lui faire goûter ce que l'on fait », confie Chloé. Et si un jour, les boulangers de l'Elysée, c'étaient eux?