Solidarité : la bagagerie offre un répit aux sans-abri de Rennes

Lauréate du budget participatif il y a trois ans, la bagagerie Les Clés solidaires, destinée aux personnes en errance, vient enfin d’ouvrir à Rennes (Ille-et-Vilaine).

 Rennes (Ille-et-Vilaine). La bagagerie les Clés solidaires, ouverte depuis lundi dernier, propose une quarantaine de casiers pour les SDF. Duvet, papiers, médicaments… chacun y met ce qu’il souhaite.
Rennes (Ille-et-Vilaine). La bagagerie les Clés solidaires, ouverte depuis lundi dernier, propose une quarantaine de casiers pour les SDF. Duvet, papiers, médicaments… chacun y met ce qu’il souhaite. LP/Solenne Durox

Un simple cadenas à chiffres sur un casier blanc. L'assurance de mettre ses affaires en sécurité, de retrouver un peu d'intimité. « Moi, j'y mets ma carte bancaire quand je n'ai plus de sous», s'esclaffe DJ en buvant un café. Cette Rennaise de 37 ans, sans domicile fixe, fait partie des premières bénéficiaires de la nouvelle bagagerie les Clés solidaires, destinée aux personnes en errance. Avec son compagnon, Duxx, ils dorment dans la rue depuis de très nombreuses années. « Il y a une semaine encore, on m'a pris toutes mes affaires dans mon sac. Tout peut se voler : un livre, des croquettes pour chien, une culotte… » Obtenir un casier est donc un soulagement.

Le lieu, ouvert depuis lundi dernier, en propose une quarantaine. Duvet, papiers, photos, médicaments… chacun y met ce qu'il souhaite. « A l'intérieur, nous avons ajouté des kits de bienvenue avec des lingettes et des serviettes hygiéniques pour les femmes notamment », explique Sadia Alami, la cofondatrice du lieu avec Gwendoline Chérel.

Plus qu'un simple local

Porté par la Maison des citoyens, le projet est né il y a déjà trois ans. Il avait récolté le plus de votes lors du premier budget participatif de la ville de Rennes. Cette dernière met les locaux à disposition.

La bagagerie autogérée peut compter sur un noyau d'une vingtaine de bénévoles, du lycéen au retraité. Plus qu'un simple local, elle offre un espace de convivialité avec une cuisine, un point numérique, des vêtements de rechange à disposition, un service de pressing solidaire auquel les Rennais sont invités à contribuer en lavant le linge des sans-abri. Une fois par mois, le lieu se transforme en salon de bien-être grâce à la mobilisation de coiffeurs, podologues, esthéticiennes.